Elaboration du tableau de bord: facteurs-clés de succès

LE TABLEAU DE BORD DE GESTION DE L’ENTREPRISE
Deuxième partie : La mise en place d’un tableau de bord de gestion
Chapitre III : la mise en œuvre du projet dans l’entreprise

Section 3: élaboration du tableau de bord: facteurs-clés de succès.

§ 1: présentation et utilisation d’un tableau de bord.
La dimension du tableau de bord de gestion doit être limitée à une page pour un tableau de bord de gestion journalier, une à trois pages pour un tableau de bord de gestion hebdomadaire, deux dix pages, pour un tableau de bord de gestion mensuel.
L’utilisation du tableau de bord comme instrument de dialogue entre les différents services pour qu’ils puissent mieux coordonner leurs actions exige que les délais d’obtention des documents soient respectés et que les données soient bien comprises par tous . Si ces conditions sont réunies, il devient alors un outil irremplaçable de coopération ; le tableau de bord nous apparaît donc comme un instrument de maîtrise de l’action en première approximation. Sous cet aspect, il ne fait pas double emploi avec le système budgétaire. Son principal mérite est de produire de l’information quasi instantanément et de faire agir les principaux responsables en temps utile.
§ 2: les facteurs clés de succès.
C’est un projet qui doit impliquer tous les acteurs. Les principaux facteurs de succès seront :
1- identifier les objectifs stratégiques qui vont guider la réflexion, et mettre en évidence les points clés de performance.
2- choisir des indicateurs de décision en commençant par recueillir et définir avec soin les besoins des utilisateurs. Attention à ne pas occulter de données ou d’axes d’analyse importants.
3- avoir une définition précise et commune de l’information.
4- impliquer fortement la direction générale : définition et respect de la règle du jeu, information aux utilisateurs, exploitation active de l’outil tableau de bord.
5- avoir une approche organisationnelle par le système d’information décisionnel.
6- favoriser, dès le départ, l’appropriation par les utilisateurs du système. Celui-ci doit être perçu comme une aide à la résolution de leur problème : promotion, formation , animation de proximité.
7- le pragmatisme et la diplomatie du contrôleur de gestion.
8- s’adapter facilement aux nouvelles orientations stratégiques et aux nouveaux projets.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *