Posts tagged with Critique

Critique de la philosophie optimiste

Description du conte – Chapitre II : 3- Défense des valeurs humaines impérissables d – Critique de la philosophie optimiste(voir extrait aux annexes) Pangloss est le philosophe pour qui tout va bien et refusant de remettre en cause son optimisme même devant les pires horreurs. A chaque fois, il essaye de trouver des explications et des justifications à tout malheur. Le jeune naïf qui croyait à cette philosophie va en découvrir les démentis et va se faire pour lui une morale selon la quelle ” le mal est partout mais il est possible de ne pas être trop malheureuse” . L’extrait (voir ci-dessous) constitue la situation finale du conte et le terme d’une contestation philosophique que tout le récit a développé. Alors que Pangloss reste fermé […]

Critique de l'esclavage

Le voyage initiatique de Candide Chapitre II- Description du conte 3-Défense des valeurs humaines impérissables c – Critique de l’esclavage (voir extrait 3 aux annexes) Après l’heureuse étape de l’Eldorado, pays où tout semble bien, l’infatigable Candide entame la deuxième partie de son périple. Il découvre la réalité amère de l’esclavage à Surinam en s’étant confronté à un nègre pauvre, mutilé et se trouvant sous la puissance absolue d’un maître. Nous essayerons d’étudier dans cet extrait, les moyens et la force argumentative mis en œuvre pour dénoncer l’esclavage. i – Du constat à l’ironie

Critique de l’intolérance

Le voyage initiatique de Candide Chapitre II- Description du conte 3-Défense des valeurs humaines impérissables b- Critique de l’intolérance (voir extrait 2 aux annexes) L’intolérance qui conduit à mépriser, à persécuter et à tuer ceux qui ne pensent pas comme soi, trouve également son écho dans Candide. L’autodafé du chapitre IV de l’œuvre s’inscrit dans  l’alignée des maux que l’auteur voulait combattre. Dans l’extrait susmentionné, la cible privilégiée de la critique voltairienne est l’Inquisition. Cette institution judiciaire installée par l’Eglise pour réprimer toute opinion contraire au catholicisme, trouvait sa cruauté et son apogée en Espagne du XV siècle. Candide ayant vécu la faim, la soif le froid l’atrocité de la guerre, le naufrage de Lisbonne et le terrible tremblement de