Formation professionnelle : favoriser le développement humain

Paragraphe II : la formation professionnelle un moyen pour favoriser le développement humain :

1) différentiation des systèmes de formation selon la nature des structures productives :

Le renouveau de l’attention portée par les économistes au rôle clé de l’éducation ne ne doit pas se limiter à l’élaboration et au test de relations globales entre la croissance et l’accumulation de capitale humain. Il convient, en outre et prioritairement, d’analyser plus systématiquement les types de systèmes et de politiques de formation les plus favorables, en fonction de la diversité des structures économiques des pays et des différentes phases de leur développement.

Une étude conduite par le centre de développement de l’OCDE (Salomé, charmes, 1988) et portant sur la formation en cours d’emploi dans cinq pays asiatiques avait clairement montré l’existence de différentes phases dans l’évolution des systèmes de formation de ces pays, correspondant, à différents étapes d’évolution de leurs systèmes productifs.

La première étape correspond à l’existence d’un système productif peu complexe.

Les besoins en programmes organisés de formation en cours d’emploi apparaissent réduits et le développement de l’enseignement technique initial ne s’impose pas. La priorité fut accordée à la formation générale de base.

La deuxième étape, marquée par une diversification de l’apparition de nouvelles industries plus complexes, exige un programmes élabores de formation en cours d’emploi ou post formation initiale s’imposent. Les pouvoirs publics sont incités à intervenir. Ce fut le cas de la Corée, de Singapour et de Taiwan au cours des années soixante-dix et au début des années quatre-vingt.

La troisième étape, que ces pays ont franchie au seuil des années quatre-vingt-dix, se caractérise par l’existence d’un système de formation continue très développé. Continue reading


Rôle de l’éducation et la formation dans le développement humain

Section II : le rôle de l’éducation et de la formation :

L’importance, souvent soulignée, de l’éducation et de la formation pour le développement humain justifié de porter une attention particulière aux systèmes de formation. Ceux-ci se différencient selon la nature des structures productives. Composé d’éléments divers et interdépendants, tout systèmes de formation suppose, pour être efficace, l’existence d’une politique intégrée d’éducation et de formation.

Paragraphe I : le rôle de l’éducation et la formation dans le développement humain

1-les effets démographiques, sociaux, politiques et économiques de l’éducation :

L’importance de l’éducation peut être soulignée aussi bien en ce qui concerne les domaines démographiques, sociaux et politiques qu’économiques, au sens strict de la contribution des hommes à la production des biens et services.

Effets démographique, social et politique de l’éducation :

La progression de la scolarisation des femmes joue un rôle décisif quant à l’évolution démographique d’un pays. El existe, en effet, une corrélation nette entre la scolarisation primaire de ces dernières et de faibles taux de mortalité infantile et de fécondité.

L’éducation à également une action essentielle pour assurer la cohérence culturelle et morale d’une société. Elle peut renforcer, ou contribuer à créer, l’homogénéité culturelle d’un pays. Elle peut également dans une société pluriculturelle, favoriser les compréhensions entre les groupes qui la composent or, le développement humain suppose la mobilisation des énergies de la population à partir de valeurs partagées au-delà des différences culturelles, ethniques ou linguistiques.

La participation de la population aux décisions qui engagent son avenir est une condition nécessaire pour qu’elle adhère aux objectifs de développement proposés et Continue reading

Le capital humain richesse économique 

Paragraphe:II –le capital humain richesse économique :

1)-le capital humain avantage économique.

Le capital humain a un impact sur la puissance sur la croissance urbaine, sur la distribution des revenus…

Cependant l’homme présente nombreux avantages économiques supplémentaires :

* Il génère du revenus et déclanche une croissance de grande ampleur.
* Il rend possible des économies d’échelle, la taille de la population a un effet sur la productivité des activités économique. Au sien de chaque industrie il existe une taille minimale pour les usines, qui doit être atteinte pur obtenir un niveau d’efficacité compatible avec celui de pays concurrents.
* Il crée une demande d’infrastructures. Ces équipements ne deviennent rentables qu’une fois franchi un certain seuil de densité de population ; plus le marché est grand et plus les coûts d’amortissement du capital sont absorbé rapidement.
* Il valorise le patrimoine foncier et immobilier. Les terrains sont mieux aménagés et les habitants sont mieux entretenus si il existe une concurrence pour l’espace. En revanche, le dépeuplement conduit à la réduction de la valeur du capital immobilier ; celui-ci risque de se dégrader rapidement lorsque la population diminue. (1-5)

2)-l’investissement en capital humain.

La croissance économique est conditionnée par le développement de système social en générale et de l’homme en particulier.

De même des personnes en bonne santé et bien formées contribués plus efficacement a la production de biens et service souhaités.

L’investissement en capital humain peu avoir comme forme le soutien de la santé de l’éducation et de la formation dite courte mais, mais solides et très bien ciblé en vue des besoins de pointes des entreprises.

Investir dans le capital humain peut protéger les travailleurs et améliorer la sécurité un aspect Continue reading


Capital humain facteur crucial du développement socio-économique

Chapitre II : développement humain outil de développement socio-économique :

Au cœur même de la définition de la croissance économique les variables sociales occupent une place déterminante.

Ils peuvent sensiblement contribuer a prévoir une croissance économique long terme.

Le capital humain origine de l’accroissement de l’efficacité de productivité a généré discussion et débats : ses partisans prétendent qu’il est aussi important que les capitaux physique et naturel, voir qu’il les englobe, d’autre trouvent cette insertion exagérée et inappropriée.

Ce chapitre va présenter un contexte plaidant en faveur de trois actifs importants : le capital humain, la formation et l’éducation. Et va rependre sur la question : comment le capital social affect-il les performances économiques ?

Section I : le capital humain facteur crucial du développement socio-économique.

Paragraphe I- Les ressources humaines un atout considérable.

1)-la population : force productive pour la croissance économique.

Que ce soit aujourd’hui ou demain l’économie accorde de valeur à l’homme.

L’homme joue un double rôle dans le phénomène de développement humain et du développement économique; d’une côte il est le bénéficiaire désigné ;

De l’autre il constitue un facteur de production essentiel, car l’homme est la force, la capacité de travail, de création de richesse par sa qualité de formation, de son savoir-faire et ses connaissances techniques accumulés au cours de l’histoire.

Il est doté d’un processus d’apprentissage par la pratique, la maîtrise d’un processus de production se fait autant plus facilement que nombre d’unités produites est important.

Le capital humain semble généralement accroître le taux de la croissance économique même si ce lien est moine fort, plus il augmente plus son effet positif sur la croissance Continue reading

Développement humain et la croissance économique

Paragraphe II: développement humain et la croissance:

Ou souligne souvent les nombreuses façons dont le développement humain contribue à la croissance économique, et ces dernières années, des études de plus en plus nombreuses ont montré la solidarité et la diversité des liens qui existent entre ces deux éléments.

Une constatation simple: une population en bonne santé et disposant d’un certain niveau d’instruction est économiquement plus productive. Cela ne signifie pas pour autant que les investissements dans la santé et l’éducation ait pour finalité d’améliorer la productivité, ou qu’il faille renoncer aux investissements qui n’accroissent pas la productivité. Nul ne songerait sérieusement à prôner l’abandon de ces investissements même si l’analyse économique montrait que leurs effets économiques sont faibles. Le développement des potentialités humaines est une fin en soi.

De plus, de, nombreux investissement qui pourraient sembler improductifs du point de vue économique contribuent en fait beaucoup au développement humain. Ainsi, l’acquisition de connaissance par les personnes âgées longtemps après leur départ de la vie active en vaut de la peine, tout comme l’aide apportée aux malades en phase terminale qui leur permet de vivre dans des conditions aussi satisfaisantes que possible.

Ces investissements n’améliorent pas la productivité mais contribuent beaucoup au développement humain.

De nombreux autres types d’investissements dans le développement humain ont eux un réel effet positif sur l’économie, la productivité être augmentée en améliorant les capacités, l’organisation et la gestion de la force de travail, en favorisant l’utilisations des technologies de pointes en attirant les capitaux extérieurs et les technologies étrangers et en renforçant le rôle des institution publiques et privées y compris l’état et les systèmes juridique et financier.

Le Continue reading