Le compte de résultat d’une entreprise et Exercice comptable

2Le compte de résultat d’une entreprise

Deux fois par an, L’entreprise est tenue de publier l’ensemble de ses comptes. Ils doivent donner une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de l’entreprise.

Les comptes de L’entreprise en tant que groupe sont consolidés : ils regroupent les comptes de l’ensemble des entités de L’entreprise (filiales, participations,…). Dans les comptes publiés, on trouve le Compte de Résultat.

Produire plus qu’elle ne consomme, voilà la fonction, la justification et les conditions de la survie d’une entreprise…

2.1 Contenu du compte de résultat

Le résultat du mois de Janvier peut s’appréhender comme la variation de l’actif net entre le début de la période et la fin de la période.

Dans cette approche, le résultat est une différence, un solde, un constat, qui exprime un enrichissement ou un appauvrissement du patrimoine durant la période.

Toutefois ce mode de calcul ne permet pas d’expliquer comment s’est formé le résultat.

Mais par ailleurs, nous avons constaté que nous étions capables d’identifier et d’enregistrer les opérations sources

d’enrichissement ou d’appauvrissement.

Dés lors il est possible de répertorier les enrichissements et les appauvrissements de la période

Si nous regroupons les enrichissements ou les appauvrissements suivant une origine commune, par catégorie, par nature ou par fonction, et que nous les classons dans un tableau en deux parties, nous obtiendrons ce que nous appelons un compte de résultat.

Ce tableau aura pour fonction d’expliquer la formation du résultat qui mesure de la performance économique de l’entreprise durant la période.

Ce qui est remarquable, c’est que ce tableau reflète bien l’activité économique de l’entreprise.

Ainsi pour produire des richesses, l’entreprise en consomme et le compte de résultat nous en donne la mesure.

Débit Crédit
Appauvrissement Enrichissement
Consommation de richesse de la période Production de richesse de la période
Charges Produits
Des décaissements Des encaissements

Les termes consommation comme production vous permettront non seulement de mieux comprendre quel résultat annuel doit être affecté par une charge ou un produit mais aussi la fonction du poste “variation des stocks”.

2.1.1La notion de résultat

Le résultat est la différence entre les produits et les charges.

Si les produits sont supérieurs aux charges, il dégage un bénéfice. Dans le cas contraire, il constate une perte.

 Charges  Produits
Achats

Salaires

40

20

Produit vendu 100
Bénéfice 40

Bien conceptualiser la notion de résultat économique est l’une des clés permettant de comprendre la comptabilité.

Mais si vous avez certainement une approche pratique de la notion de résultat, elle est souvent associée à l’argent que vous pouvez gagner sur une opération.

Elle consiste à soustraire du prix de vente d’un bien son prix d’achat (augmenté d’éventuels frais accessoires).

Ce calcul tient compte de l’argent réellement encaissé ou décaissé au titre de l’opération,

Le problème est très simplifié car le résultat est celui d’une opération et non pas celui d’une période et le choix des dates d’encaissement et de décaissement comme fait générateur de la charge ou du produit neutralise l’essentiel des difficultés

Vous avez aussi probablement une approche fiscale du résultat mais elle présente l’inconvénient d’être basée sur la trésorerie.

La notion de résultat comptable est plus compliquée pour plusieurs raisons :

La première raison tient au fait que la comptabilité recherche le résultat généré par l’entreprise durant une période de temps. Durant cette période l’entreprise réalise un grand nombre d’opérations dont certaines contribuent à la détermination du résultat.

La deuxième raison tient au fait que la date d’encaissement ou de décaissement des charges ou des produits n’a aucun impact sur le résultat.

La troisième raison s’explique par le fait qu’il n’existe pas toujours de lien direct et évident entre la charge et le produit qu’elle a permis de générer, la comptabilité générale enregistre les charges d’un côté et les produits de l’autre. Le principe directeur du rattachement des charges au produits n’apparaît qu’en filigrane.

La quatrième raison tient au fait que la date d’enregistrement des charges et des produits ne correspond pas nécessairement avec la date de consommation ou de production. Le fait générateur d’une charge est souvent liée à l’écoulement du temps. Il en est ainsi pour les charges de personnel et les impôts alors que pour des raisons pratiques leur enregistrement comptable est périodique.

2.1.2Présentation du compte de résultat

Charges Produit
Charges d’exploitation

Achats

Variation des stocks

Autres achats et charges externes

Impôts, taxes et versements

assimilés

Salaires et traitements

Charges sociales

Dotations aux amortissements et

aux provisions

Produits d’exploitation

Ventes ou production vendue

Production stockée

Autres produits

Charges financières Produits financiers
Charges exceptionnelles Produits exceptionnels
Bénéfice Pertes

Il existe deux niveaux de classement des charges et des produits :

Un regroupement suivant l’appartenance à l’exploitation, au financier et à l’exceptionnel

Puis au sein de chaque catégorie un classement par nature

On trouve des présentations diverses suivant les pays, par exemple en Angleterre le classement des charges et des produits se fait par fonction.

Le compte de résultat a pour objectif d’expliquer la performance économique de l’entreprise. Il est le premier pas vers une comptabilité spécialisé dans l’analyse du résultat, la comptabilité analytique.

Contrairement à la comptabilité générale qui poursuit deux objectifs, patrimonial et économique, la comptabilité analytique est dégagé de l’objectif patrimonial.

Elle y gagne une grande liberté, elle n’a pas un caractère obligatoire et ne cherche à déterminer que les informations utiles à la gestion.

Elle ne sert pas à l’information des tiers ni à la détermination d’un résultat fiscal.

2.2Utilité du compte de résultat

Il sert à calculer le bénéfice ou la perte dégagé sur une année d ’activité.

Il existe 2 types de présentations de Comptes de Résultat :

le Compte de Résultat par destination

le Compte de Résultat par nature.

Le Compte de Résultat de l’entreprise est présenté par destination (coûts de production, frais administratifs et commerciaux, frais de recherche et développement). Cette méthode permet de mieux cerner les coûts des grandes fonctions au sein de l ’ent

Le compte re résultat est établi à la fin de l’exercice au 31 décembre

Il indique l’ensemble des charges et des produits de l’exercice et fait apparaître un résultat positif ou négatif : bénéfice ou perte.

Ce résultat est le même que celui qui apparaît au bilan.

Comptabilité double

Bilan Compte de résultat
Actif Passif Débit Crédit
emplois ressources
1000

augmente le bénéfice

1500

diminue le bénéfice

Charges

1500

Produits
1000
Bénéfice Bénéfice
Compte de résultat
Débit Crédit
emplois ressources
Charges Produits
1000
Pertes

reprise

2.3Les charges

Toutes les charges sont inscrites en hors taxe

La TVA n’est ni une taxe ni un produit pour l’entreprise

Il y a 3 catégorie de charges

Les charges d’exploitation

Les charges financières

Les charges exceptionnelles

2.3.1Les charges d’exploitation

2.3.1.1Les achats

Stock marchandise (bilan)

Achat de marchandise Vente de marchandise
X Y

Matière première

Marchandise-> entreprise commerciale

Fourniture consommable -> Achat de produit qui sont utilisé pour produire mais qui n’entrent pas dans le produit du bilan

Stocké: eau , fuel

Non stocké : électricité

Achat net après RRRO – Rabais Ristourne Remise Obtenue

Rabais : Obtenu après un défaut de qualité (matériel d’exposition …)

Remise : réduction connue liée à une commande en grosse quantité

Ristourne réduction à partir du CA réalisé avec un fournisseur

2.3.1.2Services extérieurs

Il s’agit de achat de service extérieurs à l’entreprise (sous traitante)

garagiste

redevance de crédit bail

loyer (il vaut mieux être locataire que propriétaire

propriétaire – > bénéfice augmente

locataire -> charges augmentent

réparation

assurance

étude de marché documentation

honoraire

publicité

transport

625 Mission réception service extérieur

626 frais postaux et télécoms

627 service bancaire (commissions reçus par la banque

2.3.1.4- ITVA Impact Taux et Versement Assimilé

Il s’agit de droit de timbre

De taxe locale

De droit d’enregistrement

Actif Passif
blé blé farine farine pain
Agriculteur Meunier Boulanger
50 FHT 50 FHT 150 FHT 150 FHT 300 FHT
VA=50 VA=100 VA=150
TVA déductible TVA à collecter
15 30
Pour une TVA à 10%
Prix du pain 300+10= 300 FTTC
TVA à décaisser 30-15= 15 F
Il encaisse plus que ce qu’il a vendu
TVA à décaisser VA*10%
150 10/100= 15 F

2.3.2Les charges financières

les intérêts payés

intérêt des emprunts

Escompte accordé

Il s’agit d’une réduction financière accordée à un client pour paiement au comptant

2.3.3Les charges exceptionnelles

Amande

Pénalité

autres charges

Dotation aux amortissements et provision de l’exercice

Charge non décaissée

La participation de salaire aux fruits de l’expansion

2.4Les produits

Aux produits d’exploitation

Vente de marchandise

Vente de produit fini : entreprise industrielle

Résidentielle (pain du boulanger vendu au voisin qui élève des poules=

Prestation de service 706

Les ventes sont comptabilisées HT et en Net

Après RRRA A comme Accordé (vente)

2.4.1Subvention d’exploitation

Un don pour épargner un déficit

Autre produit de gestion courante d’exploitation

Revenu des immeubles (loyer reçu)

Revenu perçu par l’exploitant des brevets

2.4.2Produit financier

Il s’agit des intérêts reçus

Les escomptes obtenus

Il s’agit d’une réduction financière obtenue de la part d’un fournisseur pour payement au comptant

2.4.3Produits exceptionnels

Un exercice antérieur

Les plus value de cession (banque)

2.4.4Reprises sur amortissement et provision

Ressources, vente de marchandises sont inscrits dans le compte de résultat

Le compte de résultat -> chiffre d’affaire de l’entreprise

emploi

Charges -> compte de résultat

Salaire-> compte de résultat

ressource

Compte de résultat = charges + produit

Matériel> 2500F -> bilan

charge

.

2.5 Mécanisme de formation de résultat

Le Compte de Résultat se compose de différentes lignes qui permettent de faire apparaître des soldes intermédiaires.

Chaque solde apporte ainsi un éclairage supplémentaire pour comprendre les résultats d ’une entreprise.

Etudions les principaux soldes intermédiaires pour mieux appréhender le mécanisme de formation de résultat…

2.5.1Le chiffre d ’affaires

Le chiffre d ’affaires indique le montant des ventes de produits et de services réalisés.

2.5.2Le Résultat opérationnel courant (ROC)

Le ROC= chiffre d ’affaires – coûts opérationnels de l ’entreprise.

Le ROC mesure la capacité de l ’entreprise à dégager des bénéfices dans des conditions normales d ’exploitation, c ’est à dire hors éléments exceptionnels, financiers et fiscaux.

2.5.2Le Résultat opérationnel

Le Résultat opérationnel = ROC – les éléments spécifiques

Les éléments spécifiques sont non récurrents, issus d ’événements exceptionnels intervenus au cours de l ’année.

2.5.3Le Résultat Net

Le Résultat Net figure à la dernière ligne du Compte de Résultat.

Le Résultat net est ce qui reste après le paiement des impôts.

2.6Affectation du résultat

Le résultat net de la maison-mère sert de base pour calculer le bénéfice distribuable.

Le bénéfice distribuable correspond au Résultat Net moins la réserve légale auquel on rajoute le report à nouveau.

Le bénéfice distribuable est affecté :

aux actionnaires (ou associés) par le biais du versement de dividendes.

à l ’entreprise, grâce au report à nouveau qui permet de financer son développement et d ’assurer sa pérennité. Le report à nouveau est la partie du bénéfice qui demeure dans les capitaux propres de l’entreprise. Bénéfice conservé dans l’entreprise.

2.6.1L ’EBITDA

L ’EBITDA (Earning Before Insterest Tax Depreciation and Amortization) ne figure pas dans le compte de résultat.

Il correspond au résultat opérationnel courant avant la dotation aux amortissements. Il est utilisé par L’entreprise pour permettre, à la communauté financière, une comparaison avec les autres opérateurs de télécommunications.

2.6.2Le tableau des flux de trésorerie

Le tableau des flux de trésorerie permet d’analyser la variation de la trésorerie de l’entreprise d’une période par rapport à une autre période. La trésorerie, si on simplifie, c’est l’argent dont l’entreprise dispose quoiqu’il arrive (même si la banque décidait de cesser les prêts à court terme) et quasi immédiatement (le temps seulement de débloquer les placements à court terme).

2.6.3A quoi set le tableau des flux de trésorerie

En comparant leur évolution sur plusieurs périodes, le tableau des flux de trésorerie apporte des indications sur :

la capacité de l’entreprise à générer des excédents de trésorerie par son exploitation

la trésorerie consommée dans les investissements

ses modes de financement externes (banques ou actionnaires)

il peut fournir des indications sur les risques de défaillances. Ceci apparaît quand les besoins de l’entreprise sont supérieurs à ses ressources et que l’entreprise n’est plus solvable.

Pour information, un flux c’est un mouvement de trésorerie : une entrée ou une sortie de liquidités.

2.6.4 Présentation du tableau de flux de trésorerie

Dans le tableau de flux de trésorerie, la vie de l’entreprise y est reproduite en trois opérations simples :

les opérations d’Exploitation

les opérations d’Investissement

les opérations de Financement

C’est la somme de ces trois opérations qui permet d’obtenir la variation de trésorerie de l’entreprise.

L’achat d’une société est une dépense d’investissement.

2.6.5Les opérations d’exploitation

L’activité de toute entreprise se caractérise par un enchaînement d’opérations courantes et répétitives que l’on désigne par le terme “d’exploitation”. Ainsi tout au long de son “cycle d’exploitation” l’entreprise est amenée :

à engager des dépenses (sommes versées aux fournisseurs et aux salariés)

à encaisser des recettes auprès des clients (créances,…)

Les opérations d’exploitation comprennent également les autres encaissements et décaissements qu’il est possible de rattacher à l’activité, tels que les flux de trésorerie correspondant aux charges et produits financiers (paiement des intérêts d’emprunts,

ou produits sur des placements), à la participation des salariés ou encore à l’impôt sur les sociétés.

2.6.6La Capacité d’AutoFinancement et Besoin en Fonds de Roulement

Pendant la durée de son cycle d’exploitation, l’entreprise devra engager des dépenses qui ne seront qu’ultérieurement compensées par les flux des recettes. Ce décalage naturel entre les recettes (créances) et les dépenses (dettes) engendre un besoin de financement. C’est ce qu’on appelle le “Besoin en Fonds de Roulement” (BFR). Cela correspond à l’argent “gelé” par l’entreprise pour financer son cycle d’exploitation.

La Capacité d’AutoFinancement (CAF), appelée aussi Cash Flow, par les anglo-saxons, constitue un volant de capitaux que l’entreprise peut utiliser. Cela représente l’aptitude de l’entreprise à se financer par ses propres ressources.Pour la bonne tenue financière d’une entreprise le Cash Flow doit être positif

2.6.7Les opérations d’investissements

Les opérations d’investissements permettent de mesurer quelles sommes d’argent sont affectées au renouvellement et au développement de l’activité.

Ils comprennent les encaissements et les décaissements faits par l’entreprise pour :

Acquérir ou céder des immobilisations corporelles (terrains, constructions, matériel et outillage…) et incorporelles (marques, brevets…)

Acquérir ou céder une part du capital d’autres entreprises

Consentir des prêts ou des avances ou en obtenir le remboursement

Acquérir ou céder d’autres immobilisations financières (dépôts, garanties…)

2.6.8Les opérations de financement

Les opérations de financement permettent d’identifier :

Les sources de financement : augmentations de capital, émissions d’emprunts, subventions d’investissement…

Les décaissements liés à ces opérations de financement :remboursements d’emprunts, distribution de dividendes…

Une augmentation de capital a pour objectif d’accroître les moyens financiers de l’entreprise, de faire rentrer de l’argent dans les caisses de la société .

Le dividende est la partie du bénéfice de l’entreprise versée aux actionnaires. Le dividende brut mentionné dans la déclaration de revenu doit être distingué. Il comprend le dividende net perçu par l’actionnaire augmenté de l’avoir fiscal (qui correspond à la moitié du dividende net).

2.6.9Composition du tableau de flux de trésorerie

Une entreprise doit dégager suffisamment de ressources financières pour son développement, et conserver son indépendance.

Capacité d’autofinancement
Variation du BFR
Opérations d’exploitation
Acquisitions d’immobilisations
Cessions d’immobilisations
Opérations d’investissements
Emission d’emprunts à long terme
Remboursement d’emprunts
Dividendes
Opérations de financement
Variation de Disponibilité

3 – Exercice comptable

3.1La responsabilité limité

Les actions accessible et transmissible

3.2 Les réserves

Il s’agit des bénéfices de l’entreprise qui n’ont pas été distribué et qui sont conservé dans l’entreprise et qui permettent l’autofinancement

Bénéfice Distribution aux associés dividende
Conservation du bénéfice En réserve

3.3Autofinancement des investissements par ses propres moyens

Réserve 100

3.4Les subventions d’investissement

Les subventions est un dont de l’état ou de l’autorité territoriale

3.5Charge de personnel

Le salaire brut Salaire net

Charge sociale salariale

CRDS constitution remboursement de la dette sociale

CSG contribution sociale Généralisée

La charge patronale URSAF

ASSEDIC

Retraite complémentaire

Pour 100 F donnée à l’employé le patron doit débourser 175 F

Les autres charges d’exploitation ou autres charges de gestion courante

Redevance payée pour exploitation de brevet

Perte sur créance client

Perte sur créance de brevets irrévocables

3.6 La gestion des stocks dans le compte de résultat

Principe

Stock Marchandise Approvisionnement Matière première

Stock augmentent Stock final > Stock initial Produit Signe –
Stock diminue Stock final < Stock initial charge

appauvrissement

Signe +

Stock final actif du bilan

Stock — Compte de résultat | Stock final > Stock initial |

Stock Produits finis

Stock augmentent Stock final > Stock initial Produit Signe +
Stock diminue Stock final < Stock initial charge

appauvrissement

Signe –

2 – Comptable

Stock Marchandise

Approvisionnement

Matière première

Débit du compte de résultat ——charge
Stock Produits finis Colonne des produits

Exemple

Exemple cas 06

Bilan

Actif (emploi) Passif (ressources)
Intitulé code montant Intitulé montant code
Actif Immo 761 395 61,31% Capitaux propres 1 070 804 1 86,22%
Immobilisations incorporelles
capital individuel 1 200 000 101 96,62%
Immos corporelles résultat -129 196 12 -10,40%
Construction 213 400 000 32,21%
Matériel et Outillage 215 146 315 11,78%
Matériel de transport 2182 119 000 9,58%
Mobilier 2184 76 800 6,18%
Immos financières
dépôts et cautionnement 275 19 280 1,55%
Actif circulant 480 549 38,69% Dette 171 140 13,78%
Stocks 3 Dette à long terme
Autres appros 32 3 216 0,26%
stock marchandise 37 80 725 6,50% Dette à court terme
Créances 41 Fournisseurs 96 928 7,80%
clients 411 136 912 11,02% Effet à payer 51 660 4,16%
clients effets à recevoir 413 81 696 6,58% Sécurité sociale 9 728 0,78%
Disponibilité Etat 12 824 1,03%
banque 512 69 040 5,56%
CCP 514 75 688 6,09%
caisse 53 33 272 2,68%
Total Actif 1 241 944 100,00% Total Passif 1 241 944 100,00%

Bilan condensé ou simplifié

Actif Passif
Emploi Actif Immo 761 395 61,31% Capitaux propres 1 070 804 86,22% Ressources
stables stables
Actifs stock 83 941 6,76% Dette long terme >1an 0 0,00%
d’exploitation créances 218 608 17,60% Dette
disponibilité 178 000 14,33% Dette court terme 171 140 13,78% d’exploitation
1 241 944 100,00% 1 241 944 100,00%

Compte de résultats

Charges (débit) Produits (crédit)
Intitulé code montant Intitulé code montant
Charges d’exploitation 617 488 Produit d’exploitation 500 707
Achat de marchandise 607 275 888 Vente de marchandise 70 516 315
RRRO sur achat de marchandises 609 -12 096 RRRA sur ventes de marchandises 709 -19 264
Stock marchandise 6037 -6 583 Autres produits d’exploitation 3 656
Achat d’approvisionnement 602 16 904
Stock approvisionnement 6032 1 406
Autres charges externes 122 684
ITVA 63 21 264
charge de personnel 64 119 696
Autres charges d’exploitation 78 325
Charges financières 66 21 675 Produits financiers 76 9 260
Charges exeptionnel 67, 68 0 Produit exeptionnelles 77 0
pertes 129 196
Total charges 639 163 Total Produits 639 163

Stock marchandise

stock final > stock initial80725>74142

stock initial – stock final 74142-80725-6583

Stock approvisionnement

stock final < stock initial3216

stock initial – stock final 4622-32161406

Analyse

Endettement court terme:13,8% Il est très faible

Elle possède donc une capacitée d’Emprunt

Fond de roulement

FR=Ressources stables-Emploi stables

FR= capitaux propres + Dette long terme –Actifs immobilisés

FR=83,22+0-61,31=25,91%

Il est élevé, même trop élevé
Actifs immobilisés: 61,31 % Il est très important

Elle doit désimmobiliser , désinvestir

Stock de marchandise : 6,76 % Entreprise commerciale

Le stock de marchandise est très important

Dette à court terme < Créance

13,78

Ce n’est pas bon pour l’entreprise

Le contraire serait mieux

Disponibilités : 14,33% Il y a trop de disponibilité

Interprétation financière du compte de résultats

Solde intermédiaire de gestion

Chiffre d’Affaire Hors Taxe

CAHT 2001-CAHT2000

CAHT2000

CAHT net =Vente de marchandise + RRRA

CAHT net=516 315-19 264=497 051

Marge Commerciale MC=CAHT – ( Achat net de marchandises+RRR0 +Stock Marchandise)

MC=497051- (275 888 -12 096-6 583) = 497 051 – 257 209 = 23 982

Achat

257

MC

239

Prix de revient

497

Valeur Ajoutée VA=MC-(Achat d’appro+Stock d’appro+ service extérieur )

service extérieur=charge externe, location, frais de réception..

VA=23 982-(16 904+1 406+122 684 )= 98 848

Taux sur Valeur Ajoutée Taux sur VA=VA/CAHT

Taux sur VA=98 848/497 051=20%

Il est faible

EBE EBE = VA + subvention – (charge de personnel + ITVA)

ITVA = Image taxe valeur assimilée

EBE=98 848 +0 – (119 696+21264)=-42 112

Il est négatif , l’entreprise ne pourra pas payer les salariés

Résultat d’exploitation RExploi= EBE+Autres produit d’exploitation – Autres charge d’exploitation

RExploi=-42112+3656-78325=-116 781

Résultat financier RFinan=Produit financier-Charge financière

RFinan = 9 260-21 675= -12 415

Résultat exeptionnel Rexep=Produit exceptionnel- Charge exceptionnel

Rexep=0

Résultat Courant avant Impôt RCI = Rexploi + Rfinan + Rexep

RCI = -116 781 –12415 – 0=-129196

Cette Entreprise peut être sauvée

Emprunter

Désinvestir

Augmenter les marges commerciale

Réduire le train de vie

Réduire les charges d’exploitation

Exemple cas 07

Bilan

 Actif  Passif
emplois code montant ressources code montant
L’actif immobilisé  2 1 899 588,00 72,35% Les capitaux propres  1 1 460 364,46 55,62%
les immobilisations incorporelles 20 Capital  101 1 200 000,00 45,70%
frais d’établissement 201 126 000,00 4,80% le résultat 12 260 364,46 9,92%
brevets 205 60 000,00 2,29%
fond commercial 207 100 000,00 3,81%
les immobilisations corporelles 21
terrain, 211 400 000,00 15,23% Dettes 1 165 306,97 44,38%
Construction 213 450 000,00 17,14% Dette à long terme 16
ITMOI 215 236 428,00 9,00% bancaire emprunt 164 750 000,00 28,56%
Matériel de transport 2182 260 000,00 9,90%
Matériel de bureau 2183 182 000,00 6,93%
Mobilier 2184 85 160,00 3,24% Dette à court terme 40
Fournisseurs 401 216 417,56 8,24%
L’actif circulant 726 083,43 27,65% Effet à payer 403 183 609,41 6,99%
Stocks 3 Etat 441 15 280,00 0,58%
Autres appros 32 15 348,78 0,58%
stock marchandise 37 208 941,26 7,96%
créances 41
clients 411 263 114,37 10,02%
client Effets à recevoir 413 128 914,75 4,91%
disponibilités 5
action 503 9 216,00 0,35%
 obligation 506 3 812,00 0,15%
banque 512 34 615,32 1,32%
CCP 514 58 914,48 2,24%
caisse 53 3 206,47 0,12%
Total Actif 2 625 671,43 100,00% Total Passif 2 625 671,43 100,00%

Bilan condensé

Actif  Passif
code code
Emploi Actif Immo 2 1 899 588,00 72,71% Capitaux propres 10, 12, 1 460 364,46 55,62% Ressources
stables 13 stables
Actifs stock 3 224 290,04 8,58% Dette long terme >1an 16 750 000,00 28,56%
d’exploitation créances 4 392 029,12 15,01% Dette court terme 40, 43 415 306,97 15,82% Dette
disponibilité 5 96 736,27 3,70% d’exploitation
2 612 643,43 100,00% 2 625 671,43 100,00%

Compte de résultat

Charges (débit) Produits (crédit)
Intitulé code montant Intitulé code montant
Charge d’exploitation  1 455 802,30 Produits d’exploitation  1 730 110,91
Achat de marchandise 607 731 841,43 Vente de marchandise 70 1 739 886,43
DStock marchandise 6037 -16 105,63 RRRA sur ventes de marchandises 709 -23 615,31
Achat d’ autres approvisionnements 602 53 014,29 Autres produits 13 839,79
DStock approvisionnement 6032 -6 822,28
RRRO sur achat de marchandises 609 -8 914,66
Autres charges externes 328 914,38
ITVA 63 18 346,20
charge de personnel 64 342 614,30
Autres charges d’exploitation 12 914,27
Charges financières 66 19208,43 Produits financiers 76 5 264,28
Charges exeptionnelles 67, 68 0,00 Produit exeptionnel 77 0,00
Bénéfice 260 364,46
Total charges 1 735 375,19 Total Produits 1 735 375,19
Stock marchandise
stock initial
stock initial – stock final 192835,63-208941,26 = -16 105,63
Stock approvisionnement
stock initial< stock final
stock initial – stock final 8526,5-15348,78 = -6 822,28

4Résumé

Bilan

 Actif  code  Passif  code
emploi ressource
L’actif immobilisé  2 Les capitaux propres  1
les immobilisations incorporelles 20 Capital  101
fraits d’établissement 201 réserves 105
brevets, marques,licences 205 compte de l’exploitant créditeur  108
fond commecial 207
le résultat 12
les immobilisations corporelles 21
terrain, 211 Subvention  13
Construction 213
ITMOI 215
Matériel de transport 2182 Dettes
Matériel de bureau 2183 Dette à long terme  16
Mobilier 2184 emprunt bancaire  164
les immobilisations financières 27 Dette à court terme 40
titres (droit de propriété) 271 Fournisseurs 401
dépôts 2751 Effet à payer  403
cautionnement 2755 F factures non parvenues  4081
créances financières 276 Sécurité sociale  431
Etat  441
L’actif circulant
Stocks 3
Autres appros 32 Dividende à payer
stock matière première 31
stock produits finis 355
stock marchandise 37
créances 41
clients 411
client Effets à recevoir 413
clients douteux 416
disponibilités 5
action 503
 obligation 506
banque 512
CCP 514
caisse 53
Total Actif Total Passif

Bilan condensé

Actif  Passif
code code
Emploi Actif Immo 2 50% Capitaux propres 10,12, 50% Ressources
stables 13 stables
Actifs stock 3 25% Dette long terme >1an 16 20%
d’exploitation créances 4 15% Dette court terme 40,43, 30% Dette
disponibilité 5 10% 44,50 d’exploitation
100.00% 100.00%
l’entrepreneur est le seul apporteur de capital Entreprise individuelle
Stock de matire première et de produit fini

Processus de transformation de matière première en produit fini

Entreprise industrielle
Stock de marchandise Entreprise commerciale
Fond de Roulement FR =Ressources stables-Emploi stables

FR doit être >0

Si FR >0 il y a dépôt de bilan

Créances Créance

Simon l’entreprise à trop de créances impayées

Stock Stock matière première < Stock Produits finis

Sinon l’entreprise doit investir

Endettement court terme:
Actifs immobilisés:
Stock de marchandise :
Dette à court terme
Disponibilités :

Compte de résultats

Charges (débit) Produits (crédit)
Intitulé code montant Intitulé code montant
Charges d’exploitation Produit d’exploitation
Achat de marchandise 607 Vente de marchandise 70
Stock marchandise 6037 RRRA sur ventes de marchandises 709
Achat d’approvisionnement 602 Autres produits d’exploitation
Stock approvisionnement 6032
RRRO sur achat de marchandises 609
Autres charges externes
ITVA 63
charge de personnel 64
Charges sociales
Dotations aux amortissements et aux provisions
Autres charges d’exploitation
Charges financières 66 Produits financiers 76
Charges exceptionnelles 67, 68 Produits exceptionnels 77
Bénéfice si >0 Perte si
Total charges Total Produits

Stock marchandise

stock initial – stock final

Stock approvisionnement

stock initial – stock final

Interprétation financière du compte de résultats

Solde intermédiaire de gestion

Chiffre d’Affaire Hors Taxe

CAHT 2001-CAHT2000

CAHT2000

CAHT net =Vente de marchandise + RRRA
Marge Commerciale MC=CAHT – ( Achat net de marchandises+RRR0 +Stock Marchandise)
Valeur Ajoutée VA=MC-(Achat d’appro+Stock d’appro+ service extérieur )

service extérieur=charge externe, location, frais de réception..

Taux sur Valeur Ajoutée Taux sur VA=VA/CAHT
EBE EBE = VA + subvention – (charge de personnel + ITVA)

ITVA = Image taxe valeur assimilée

Il est négatif , l’entreprise ne pourra pas payer les salariés

Résultat d’exploitation RExploi= EBE+Autres produit d’exploitation – Autres charge d’exploitation
Résultat financier RFinan=Produit financier-Charge financière
Résultat exeptionnel Rexep=Produit exceptionnel- Charge exceptionnel
Résultat Courant avant Impôt RCI = Rexploi + Rfinan + Rexep

Cette Entreprise peut être sauvée

Emprunter

Désinvestir

Augmenter les marges commerciale

Réduire le train de vie

Réduire les charges d’exploitation

Sommaire

1La gestion financière

1.1L’entreprise

1.2Le bilan d’une entreprise

1.2.1Bilan

1.2.2 Caractéristique du bilan

1.2.3Les ressources de l’entreprise : le passif

– les dettes à long terme

– les dettes à court terme

1.2.4.1Actif du bilan

1.2.4.2. Actif immobilisé

1.2.4.4Le mode de classement de l’information

1.2.4.5Bilan de création d’entreprise

1.3L’inventaire de ce que l’entreprise possède

1.4Exemple

2Le compte de résultat d’une entreprise

2.1 Contenu du compte de résultat

2.1.1La notion de résultat

2.1.2Présentation du compte de résultat

2.2Utilité du compte de résultat

2.3Les charges

2.3.1.2Services extérieurs

2.3.1.4- ITVA Impact Taux et Versement Assimilé

2.3.2Les charges financières

2.3.3Les charges exceptionnelles

2.4Les produits

2.4.1Subvention d’exploitation

2.4.2Produit financier

2.4.3Produits exceptionnels

2.4.4Reprises sur amortissement et provision

2.5 Mécanisme de formation de résultat

2.5.1Le chiffre d’affaires

2.5.2Le Résultat opérationnel courant (ROC)

2.5.2Le Résultat opérationnel

2.5.3Le Résultat Net

2.6Affectation du résultat

2.6.1L ’EBITDA

2.6.3A quoi set le tableau des flux de trésorerie

2.6.4 Présentation du tableau de flux de trésorerie

2.6.5Les opérations d’exploitation

2.6.6La Capacité d’Autofinancements et Besoin en Fonds de Roulement

2.6.7Les opérations d’investissements

2.6.8Les opérations de financement

2.6.9Composition du tableau de flux de trésorerie

3 – Exercice comptable

3.1La responsabilité limité

3.2 Les réserves

3.3Autofinancement des investissements par ses propres moyens

3.4Les subventions d’investissement

3.5Charge de personnel

3.6 La gestion des stocks dans le compte de résultat

3.7Exemple

4Résumé


La Gestion Financière : L’entreprise et Le Bilan

Gestion Financière
1 seul enfant pas foyer
1945 – 1962 surnatalités -> retraité de 2005 à 2022 reprise de la natalité en période de fort chômage
1975 – 1980
PIB produit intérieur brut (déduite de l’inflation)
Comptabilité durable

Pour chaque opération de l’entreprise, il y aura 2 aspects

un emploi une ressource
(Comment est il utilisé ?) (somme) une dette est une ressource

1.2Le bilan d’une entreprise
Bilan
Chaque année, à une date donnée (ex : le 31 décembre ou le 30 juin), les comptes d’une entreprise sont arrêtés. S’en suit la sortie de son bilan préparé par les comptables et contrôlé par les commissaires aux comptes.

Un exercice = une année civile ce qui reste ->bilan Bilan = patrimoine

A l’origine le bilan est un état chiffré du patrimoine.
Le Bilan renseigne sur la situation de l’entreprise. C’est la photographie de son patrimoine à une date donnée. Le bilan est en quelque sorte un inventaire chiffré de l’existant à un moment T.
Le patrimoine est un concept juridique universel, il est l’un des attributs de la personne (physique : individu ou morale : société)
Les emplois et ressources durables qui font parti du patrimoine de l’entreprise sont indiqué dans le bilan
Les emplois non durables : Facture, EDF, Téléphone, loyer, achat de marchandises et les produits non durables

Caractéristique du bilan
Le Bilan présente les ressources :
Passif Éléments ayant une valeur économique positive (capitaux, dettes, …) et les emplois de l’entreprise :
Actif Éléments ayant une valeur économique négative = Tout ce que doit l’entreprise (terrains, immeubles, créances,)

Il y a égalité et équilibre entre l’Actif (emplois) et le Passif (ressources) du Bilan. Toute acquisition de moyens de production (emplois) s’accompagne obligatoirement d’un financement mis à la disposition de l’entreprise (ressources).

1.2.3Les ressources de l’entreprise : le passif
Le Passif décrit les ressources de l’entreprise, c’est-à-dire ce qui lui a permis d’acquérir ce qu’elle possède et de financer son exploitation.

C’est le passif du bilan qui correspond à l’origine des capitaux mis à la disposition de l’entreprise
Les ressources à très long terme vers les ressources à très court terme
Les ressources propres les capitaux propres
Il s’agit des ressources non exigibles qui appartiennent à l’entrepreneur individuel ou aux associés
Capital individuel /social
Il s’agit de l’apport initial des associés ( en numéraire ou en nature)
Invariable
Entreprise individuelles

Exploitant = apporteur de capital (fond de commerce)

x (k)
travail capital

On distingue 3 grands types de ressources :

(Ce sont des apports extérieurs, des sources de financement externes à la disposition de l’entreprise)
Les capitaux propres sont les capitaux constitués par les apports des associés ou de l’entrepreneur (capital social), par les réserves et par le résultat de l’entreprise.
Les intérêts minoritaires sont la part des capitaux propres de l’entreprise appartenant aux actionnaires minoritaires (non majoritaires)
Les dettes : pour financer ses investissements et son cycle d’exploitation, l’entreprise peut avoir recours à des dettes. On distingue :
– les dettes à long terme
emprunts sur le marché financier,
Emprunts obligataires Revenu d’intérêt à 7 ans 10 ans La valeur liquidative varie peut
crédits bancaires à long terme)
emprunts bancaires

– les dettes à court terme
dettes aux fournisseurs,
Le client peut donner un crédit à un fournisseur (carrefour), le produit est vendu alors qu’il n’a pas été payé
crédits bancaires à court terme
emprunts bancaires
Les découverts bancaires
dettes fiscales et sociales
(court terme 45 jours de délai de recouvrement)
dette au personnel
dette aux actionnaires
L’emploi des ressources : l’actif

1.2.4.1Actif du bilan
C’est l’utilisation faite dans l’entreprise de ces diverses ressources
L’actif du bilan comprend les biens et les droits acquis par l’entreprise depuis sa création et qui subsistent à la date de clôture du bilan.
On distingue 2 grands types de ressources :

1.2.4.2. Actif immobilisé
Il s’agit de biens de l’entreprise destinés à être utilisés sur le long terme (plus d’un an) (cycle d’investissement)Il représente le patrimoine économique de l’entreprise et ses moyens de production duquel sont déduits les amortissements déjà contractés. On distingue :
– les immobilisations corporelles : C’est celle qui a un coup (terrain, constructions, immeubles, bâtiments, équipements, les installations techniques (matériel, outillage industriel, voiture) , lignes…),
– les immobilisations incorporelles : (brevets, marques, licences, fond de commerce valeur (clientèle image marque…),
– les immobilisations financières : titres et créances financières dans un but d’investissement financier.

Il s’agit des titres de participation détenus en vue d’exercer un control sur une autre entreprise
Les amortissements
C’est la constatation comptable de la diminution de la valeur annuelle du bien
Amortissement linéaire
Prix après amortissement=TA* Prix d’achat
Soit Pamorti=TA*Pach, T= durée de vie => valeur réelle de TA= 0 à long terme

Exemple
M= TA 400 000 FHT
T = 4 ans
Annuité (100 000/an)
Taux d’Amortissement : TA = 100%/T=25%

31/12/2002

Actif
Emploi
mattra Brut(vo)

400000 F

Somme amortissement pratiqué2 annuités => 200 000 F VCN200 000
bénéfice 100

Tous les actifs immobilisés corporels sont amortissables sauf les terrains qui ne peuvent pas baisser

1.2.4.3 L’actif circulant
Il est composé de ressources qui n’ont pas pour vocation à rester durablement dans l’entreprise
Il s’agit d’actifs d’exploitation court terme ,c’est du court terme, inférieur à 1 an )

L’actif comprend deux trois parties :
les stocks : Ils sont évalués en valeur d’achat hors taxe

matière première , produit d’entré(bois, … )produit fini, produit de sortie(table, …) activité industrielle
marchandise distributeur, activité commercial

le stock est évalué une fois par an à la fin de l’exercice (moment de l’inventaire)

Les créances sur les clients : Envers ses clients ou d’autres tiers (Etat, organismes sociaux…)
Le fournisseur vend au client (Carrefour) des produits, celui-ci rembourse 1 à 2 mois après
les disponibilités

valeurs mobilières de placements à but spéculatif
action
obligation
sicav
disponibilités.
Banque
CCP
Caisse (espèce disponible)
Les provisions
On peut constituer des provisions
Constatation comptable d’une diminution probable mais non certaine d’un bien ou d’un élément du patrimoine

Les provisions peuvent porter sur les stocks, sur les terrains, valeur mobilière de placement.

Ressource ->(crédit)

Augmentation du compte PassifUn produit (marchandise)

Diminution compte Actif

Emploi ->(débit)

Augmentation ActifCharge (EDF…°

Diminution d’un compte de passif

Actif net = Patrimoine net = Situation nette
Actif net= Total de l’Actif – Dettes

On mesure sans difficulté le caractère significatif de ce solde, appelé aussi situation nette.
Il exprime simplement ce qui resterait si l’on vendait les actifs et que l’on payait les dettes. On parle d’indicateur de solvabilité.
L’actif net nous donne en quelque sorte, une indication sur le montant possédé en “propre”.
Ce montant est appelé en France ” Capitaux propres “dans le bilan d’une société.
Il existe deux sources différentes pour les capitaux propres
une source interne alimentée par la capacité d’autofinancement

Une source externe qui est localisé dans le capital social et les primes d’émission et de fusion.
Dans l’exemple de présentation proposée, l’actif net vient s’inscrire au passif.
Le choix de ce mode de présentation débouche sur un équilibre arithmétique artificiel entre le total de l’actif et le total du passif.

1.2.4.4Le mode de classement de l’information
Dans un bilan, le passif et l’actif sont classés par degré de liquidité et d’exigibilité.
Les éléments de l’Actif sont présentés dans un ordre de liquidité du haut vers le bas, c’est-à-dire susceptible de se transformer rapidement en monnaie.

Les éléments du Passif sont rangés dans un ordre d’exigibilité du haut vers le bas. Ainsi les dettes à plus d’un an, moins exigibles, sont classées en haut du passif, alors que les dettes à moins d’un an, plus exigibles, sont classées en bas du passif.

Le mode de classement retenu aura une importance sur l’interprétation du bilan, il sera fonction du modèle que l’on se propose d’utiliser pour l’analyse. On parlera de bilan liquidité, de bilan fonctionnel etc.

Le classement prépare le bilan à l’analyse, ce choix dépend de la représentation mentale que l’on s’en fait.

Même si les choix comptables sont parfois arbitraires et discutables, on doit maîtriser le concept de patrimoine si on veut tirer des enseignements fructueux de la lecture d’un bilan.

L’approche économique :
Un examen de la nature des actifs fait apparaître assez rapidement une distinction possible entre les actifs dont la durée de vie est longue, dont la stabilité dans le patrimoine est forte, de celle de celle dont la durée de vie est courte, dont la rotation est rapide.

Cette distinction repose naturellement sur une différence économique classique entre biens d’investissement et biens de consommation.

La poursuite de la logique économique débouche généralement sur un classement du bilan dit fonctionnel ou l’actif se décompose en investissements, actifs d’exploitation, et trésorerie.

Le passif se décomposant alors en actif net, dettes financières et dettes d’exploitation.

L’approche juridique :
Les actifs ont pour vocation à se transformer en liquidité, ces mêmes liquidités ont pour objet de permettre le remboursement des dettes au fur et à mesure qu’elles deviennent exigibles.

En poursuivant cette logique, on peut envisager un classement des actifs suivant leur vitesse de transformation en liquidité et un classement des passifs suivant leurs échéances, leurs dates d’exigibilités.

1.2.4.5Bilan de création d’entreprise

Bilan de fonctionnement

Emploi Ressources
Stockbanque 2030 bénéfice 10

A>P => bénéfice

 Emploi Ressources
StockBanque

perte

2010

10

A

perte

Société salarié
capitaliste actionnaire

1.3L’inventaire de ce que l’entreprise possède

Ressources

Capitaux

Actif Passif
Emploi Ressources
Constructionmobilier

banque

50050 CapitalEmprunt

Fournisseur

Dette

250250

50

10

560 560 560
SARL Société à responsabilité limitée 50000 F
SA Société anonyme 250000 F
EURL Entreprise unipersonnel à responsabilité limitée 50000 F

1.4Exemple

1.4.1Exemple cas 1

Bilan à la création

 Actifemploi  Montant  Passifressource  Montant
L’actif immobilisé : 822 000ITMOI (échafaudage)

ITMOI (bétonnière)

Matière première

CCP

Matériel de transport Fourgon Renault

Matériel de bureau et d’informatique

Matière première

Emprunt

200 000400 000

50 000

320 000

124 000

150 000

245 000

57 0000

53 000

260 000

Les capitaux social : : 1 094 000Capital (échafaudage)

Banque BNP

Caisse

ITMOI (bétonnière)

Matière première

Subvention : 150 000

Dettes : 615 000

Banque BNP

CCP

Banque BNP

Emprunt BNP

200 000400 000

50 000

320 000

124 000

245 000

57 000

53 000

260 000

Total Actif : 1 759 000 Total Passif 1 759 000

Bilan au 01/01/97

 Actifemploi  Montant  Passifressource  Montant
L’actif immobilisé 822 000ITMOI (échaffaudage + bétonnière)

Matériel de transport

Matériel de bureau et d’informatique

L’actif circulant 682 000

Stocks 124 000 + 53 000

Banque BNP 400 000 -245 000 -53 000 +260 000

CCP 150 000-57 000

caisse

520 000245 000

57 000

177 000

362 000

93 000

50 000

Les capitaux propres  : 1 244 000Capital social

Subvention

Dettes 260000

Emprunt bancaire

1 094 000150 000

260 000

Total Actif 1 504 000 Total Passif 1 504 000

1.4.2Exemple cas 4

Bilan

Actif (emploi)  Passif (ressource)
 Intitulé Code Valeur Amor…t Valeur  Intitulé Code Avant Après
brut provision net répartition répartition
Actif Immo 682 220 20.64% Capitaux propres 1 2 572 730 2 572 730 77.85%
Immobilisations incorporelles capital 101 2 250 000 2 250 000 68.09%
Fond de commerce 207 420 000 420 000 12.71% compte de l’exploitant créditeur 108 86 000 86 000 2.60%
Immobilisation corporelles réserves 105 62 600 236 730 7.16%
ITMOI 215 85 790 14 160 71 630 2.17% résultat 12 174 130 0.00%
Matériel de transport 2182 211 900 69 500 142 400 4.31%
Matériel de bureau 2183 22 110 1 920 20 190 0.61%
Immobilisation financières
dépôts et cautionnement 28 000 28 000 0.85%
Actif circulant 2 622 400 79.36% Dette 731 890 731 890 22.15%
Stocks Dette à long terme
stock matière première 31 1 466 580 25 430 1 441 150 43.61% Emprunt 164 100 000 100 000 3.03%
stock produits finis 355 182 270 182 270 5.52% Dette à court terme
Créance Fournisseurs 401 506 710 506 710 15.33%
clients 411 589 100 589 100 17.83% Effet à Payer 403 125 180 125 180 3.79%
Effets à recevoir 413 126 900 126 900
clients douteux 416 55 350 27 280 28 070 0.85% 3.84%
Disponibilités
banque 512 215 770 215 770 6.53%
CCP 514 26 820 26 820 0.81%
caisse 53 12 320 12 320 0.37%
 Total Actif 3 304 620 100.00%  Total Passif 3 304 620 3 304 620 100.00%

Après répartition :

Réserves = réserves avant répartition + résultat avant répartition

Bilan condensé ou simplifié

Actif
Valeur Après
net répartition
Emploi Actif Immo 682 220 20.64% Capitaux propres 2 572 730 77.85% Ressources
stables stables
Actifs stock 1 623 420 49.13% Dette long terme >1an 100 000 3.03%
d’exploitation créances 744 070 22.52% Dette court terme 631 890 19.12% Dette
disponibilité 254 910 7.71% d’exploitation
3 304 620 100.00% 3 304 620 100.00%

Fond de Roulement=Ressources stables-Emploi stables

FR=77.85%+3.03%-20.64%=59,24%

Le résultat représente 3% du capital investi Le rendement du capital investiLe rendement financier est peu important
Les capitaux propres sont importants 77,8% L’entreprise conserve à son actif plus de 50% du capital, donc trop de sécurité
La dette à long terme 3% Elle est trop faibleGrande capacité d’endettement auprès des banques

S’endette , c’est profiter des autres

Actif immobilisé 20.64% Il est insuffisant
L’amortissement Constatation comptable du vieillissement du matériel
Le stock 49.13% Il est trop importantpremière constatation commerciale, baisse de la clientèle mais ce n’est pas le cas

Le stock de matière première est trop important à cause

comme les immo sont peu importants

de difficulté ou de lenteur dans le processus de production

problèmes techniques

de goulot d’étranglement

d’insuffisamment de machines

Les créances sont supérieures aux dettes Défavorable à l’entrepriseElle prête plus que ce qu’on lui prête

Il est préférable d’avoir des dettes à court terme supérieur au créances

Conclusion

Entreprise saine mais qui doit investir

Les disponibilités

J F M A M
Entrée 15,2 1,7
stock 7,7
créances 7,5
Sortie 13,5
dette 6,5
charges 7,0
Solde 1,7

1.4.3Exemple, cas 05

Bilan

Actif (emploi)  Passif (ressource)
 Intitulé Code Valeur Amor…t Valeur  Intitulé Code Avant Après
brut provision net répartition répartition
Actif Immo 684 666 58.43% Capitaux propres 1 802 181 774 647 66.11%
Immobilisations incorporelles
Fond commercial 207 126 000 126 000 10.75% capital 101 675 000 675 000 57.61%
Immobilisations corporelles réserves 105 44 580 99 647 8.50%
construction 213 209 200 29 200 180 000 15.36% le résultat 12 82 601 0.00%
ITMOI 215 425 737 104 248 321 489 27.44%
Matériel de transport 2182 63 570 20 850 42 720 3.65%
Matériel de bureau 2183 6 633 576 6 057 0.52%
Immobilisations financières
dépôts et cautionnement 275 8 400 8 400 0.72%
Actif circulant 487 082 41.57% Dette 369 567 397 101 33.89%
Stocks Dette à long terme
stock matière première 31 139 974 139 974 11.95% Emprunt 164 180 000 180 000 15.36%
stock produits finis 355 54 681 7 269 47 412 4.05% Dette à court terme 40
Créance Fournisseurs 401 152 013 152 013 12.97%
clients 411 193 335 8 184 185 151 15.80% F. Effet à Payer 403 15 050 15 050 1.28%
clients effets à recevoir 413 38 070 38 070 3.25% F factures non parvenues 4081 22 504 22 504 1.92%
disponibilité
banque 512 64 731 64 731 5.52% dividende à payer 27 534 2.35%
CCP 514 8 048 8 048 0.69%
caisse 53 3 696 3 696 0.32%
 Total Actif 1 171 748 100.00%  Total Passif 1 171 748 1 171 748 100.00%

Après répartition :

Réserves = réserves avant répartition + 2/3 résultat avant répartition

Dividende à payer = 1/3 résultat avant répartition

Bilan condensé ou simplifié

Actif  Passif
Valeur Après
net répartition
Emploi Actif Immo 684 666 58.43% Capitaux propres 774 647 66.11% Ressources
stables stables
Actifs stock 187 386 15.99% Dette long terme >1an 180 000 15.36%
d’exploitation créances 223 221 19.05% Dette court terme 217 101 18.53% Dette
disponibilité 76 475 6.53% d’exploitation
1 171 748 100.00% 1 171 748 100.00%
C’est une SARL -> Plusieurs associé à se partager les risques-> Plus de crédit à des associés

-> Entreprise industriel (transformation de matières première en produits finis

Capital propre 66.11% Le Résultat est acceptable
Fond de roulement 23,4 % ImmobilisationFond de roulement largement positif

66,1+15,3-58,0=23,4 %

Sécurité financière importante

Stock : 16% L’entreprise doit investireStock matière première > Stock Produits finis
Dette court terme : 18% Elles doit faire des crédits à court terme

Sommaire

1- La gestion financière
1.1L’entreprise
1.2Le bilan d’une entreprise
1.2.1Bilan
1.2.2 Caractéristique du bilan
1.2.3Les ressources de l’entreprise : le passif
– les dettes à long terme
– les dettes à court terme
1.2.4.1Actif du bilan
1.2.4.2. Actif immobilisé
1.2.4.4Le mode de classement de l’information
1.2.4.5Bilan de création d’entreprise
1.3L’inventaire de ce que l’entreprise possède
1.4Exemple
2Le compte de résultat d’une entreprise
2.1 Contenu du compte de résultat
2.1.1La notion de résultat
2.1.2Présentation du compte de résultat
2.2Utilité du compte de résultat
2.3Les charges
2.3.1.2Services extérieurs
2.3.1.4- ITVA Impact Taux et Versement Assimilé
2.3.2Les charges financières
2.3.3Les charges exceptionnelles
2.4Les produits
2.4.1Subvention d’exploitation
2.4.2Produit financier
2.4.3Produits exceptionnels
2.4.4Reprises sur amortissement et provision
2.5 Mécanisme de formation de résultat
2.5.1Le chiffre d’affaires
2.5.2Le Résultat opérationnel courant (ROC)
2.5.2Le Résultat opérationnel
2.5.3Le Résultat Net
2.6Affectation du résultat
2.6.1L ’EBITDA
2.6.3A quoi set le tableau des flux de trésorerie
2.6.4 Présentation du tableau de flux de trésorerie
2.6.5Les opérations d’exploitation
2.6.6La Capacité d’autofinancement et Besoin en Fonds de Roulement
2.6.7Les opérations d’investissements
2.6.8Les opérations de financement
2.6.9Composition du tableau de flux de trésorerie
3 – Exercice comptable
3.1La responsabilité limité
3.2 Les réserves
3.3Autofinancement des investissements par ses propres moyens
3.4Les subventions d’investissement
3.5Charge de personnel
3.6 La gestion des stocks dans le compte de résultat
3.7Exemple
4Résumé
1La gestion financière
1.1L’entreprise

الإجازات الخاصة ورخص التغيب عن العمل

الإجازات الخاصة ورخص التغيب – ثانيا:

أ. الإجازات الخاصة ببعض المناسبات

قد خولت مدونة الشغل للأجير عدة إجازات خاصة، لا تستند إلى اعتبارات صحية كما هو الشأن بالنسبة للراحة الأسبوعية والعطلة السنوية المؤدى عنها، وإنما إلى أحداث عائلية أو مهنية وهي إجازات مؤدى عنها، أو على جزء منها في بعض الأحيان، وغير مؤدى عنها تارة أخرى.

1. الإجازة بمناسبة الولادة:

استنادا إلى مقتضيات المادة 269 من مدونة الشغل فانه من حق كل أجير أن يستفيد من إجازة مدتها ثلاثة أيام، بمناسبة كل ولادة. ويسري هذا الحكم على الأجير الذي استلحق طفلا بنسبه.

مع الإشارة إلى أنه يمكن أن تكون الأيام الثلاثة متصلة أو غير متصلة، باتفاق بين المشغل والأجير، على أن تقضى وجوبا في مدة شهر من تاريخ الولادة.

وإذا صادف وقوع الولادة، الفترة التي يكون فيها الأجير في عطلة سنوية مؤدى عنها، أو في إجازة بسبب مرض، أو حادثة أيا كان نوعها، أضيفت إلى العطلة السنوية أو إجازة المرض أو الحادثة إجازة الثلاثة الأيام

وقد منح المشرع تعويضا للأجراء عن الإجازة بمناسبة الولادة يساوي الأجر الذي كانوا سيتقاضوه لو بقوا في شغلهم، يؤدى لهم من طرف Continue reading


العطلة السنوية – شروط الإستفادة منها ومن التعويض عن العطلة

العطلة السنوية والإجازات الخاصة ورخص التغيب – الفقرة الثانية:

أولا: العطلة السنوية

إذا كانت مدونة الشغل قد منحت الأجير الحق في الاستفادة من الراحة الأسبوعية وذلك لاستعادة حيويته بعد أسبوع مضني من العمل، فان تمتيعه بإجازة سنوية يكون من باب أولى، ليس للاستراحة فقط من عناء أسبوع من العمل، وإنما من شغل متواصل ومستمر طوال السنة[1].

ويعد التشريع المغربي من التشريعات السباقة إلى إقرار العطلة السنوية المؤدى عنه[2] المنضمة لأول مرة في المغرب بظهير 5 مايو 1937 المقتبس من القانون الفرنسي المؤرخ في 20 يونيو 1936 وقد عوض هذا الظهير بظهير آخر مؤرخ في 9 يناير 1946[3] الذي تم نسخه بمقتضى مدونة الشغل.

أ. شروط الاستفادة من العطلة السنوية

لكي يتمتع الأجير بالعطلة السنوية يجب أن يكون مرتبطا مع المشغل بعقد شغل، وأن يتوفر على أقدمية معينة

1- وجود عقد شغل

يشترط للاستفادة من العطلة السنوية المؤدى عنها، أن يكون الأجير مرتبطا بالمؤاجر بعقد شغل أو عقد تكوين، سواء كان هذا العقد صحيحا أم باطلا[4]، بغض النظر عن طبيعة النشاط الاقتصادي الذي يزاوله الأجير، إذ يكفي أن ينجز الأجير عمله الذي يستحق عنه العطلة السنوية المؤدى عنها، في إطار من التبعية، مقابل أجر[5].

2. توافر أقدمية معينة

يجب أن يكون الأجير متوفرا على أقدمية تقدر بستة أشهر متصلة من العمل الفعلي في نفس Continue reading

فترات الراحة من الشغل – الراحة الأسبوعية وأيام العطل

فترات الراحة والعطل والتغيبات – المطلب الثاني:

لقد منحت مدونة الشغل للأجير الحق في الاستفادة من فترات للراحة أسبوعية وسنوية وأخرى أيام الأعياد والمناسبات كما خولت المدونة للأجير عدة إجازات خاصة، لا تستند إلى اعتبارات صحية كما هو الشأن بالنسبة للراحة الأسبوعية والعطلة السنوية المؤدى عنها، وإنما إلى أحداث عائلية أو مهنية، إضافة إلى أن الحياة الاجتماعية قد ترغم الأجير على التغيب عن العمل وهو ما دفع المشرع إلى منح الأجراء رخص للتغيب إما لأسباب عائلية أو لأسباب غير عائلية

الفقرة الأولى: فترات الراحة

لا تحتمل الحالة الصحية للعامل العمل لساعات طوال أو لشهور عدة دون انقطاع لذلك تدخلت مختلف التشريعات لفرض تخويل الأجراء قسط من الراحة ينسيهم مشاق التعب الناتج عن أسبوع من العمل (أولا) ويريحهم من عناء من شغل متواصل ومستمر طوال السنة (ثانيا)

أولا: الراحة الأسبوعية

لقد نص المشرع المغربي في المادة 205 على وجوب تمتيع الأجراء براحة أسبوعية إلزامية تستغرق مدة أدناها أربع وعشرون ساعة، تحسب من منتصف الليل إلى منتصف الليل، وقد سبق الأخذ صراحة بهذه القاعدة في الفصل 4 من ظهير 21 يوليوز1947 وأيضا الفصل 18 من ظهير 1973 المتعلق بأجراء القطاع الفلاحي[1].

والملاحظ أن المشرع المغربي لم يحدد يوما معينا للراحة الأسبوعية وإنما أوجب أن تكون في يوم الجمعة، أو السبت، Continue reading