Formation professionnelle : favoriser le développement humain

Paragraphe II : la formation professionnelle un moyen pour favoriser le développement humain :

1) différentiation des systèmes de formation selon la nature des structures productives :

Le renouveau de l’attention portée par les économistes au rôle clé de l’éducation ne ne doit pas se limiter à l’élaboration et au test de relations globales entre la croissance et l’accumulation de capitale humain. Il convient, en outre et prioritairement, d’analyser plus systématiquement les types de systèmes et de politiques de formation les plus favorables, en fonction de la diversité des structures économiques des pays et des différentes phases de leur développement.

Une étude conduite par le centre de développement de l’OCDE (Salomé, charmes, 1988) et portant sur la formation en cours d’emploi dans cinq pays asiatiques avait clairement montré l’existence de différentes phases dans l’évolution des systèmes de formation de ces pays, correspondant, à différents étapes d’évolution de leurs systèmes productifs.

La première étape correspond à l’existence d’un système productif peu complexe.

Les besoins en programmes organisés de formation en cours d’emploi apparaissent réduits et le développement de l’enseignement technique initial ne s’impose pas. La priorité fut accordée à la formation générale de base.

La deuxième étape, marquée par une diversification de l’apparition de nouvelles industries plus complexes, exige un programmes élabores de formation en cours d’emploi ou post formation initiale s’imposent. Les pouvoirs publics sont incités à intervenir. Ce fut le cas de la Corée, de Singapour et de Taiwan au cours des années soixante-dix et au début des années quatre-vingt.

La troisième étape, que ces pays ont franchie au seuil des années quatre-vingt-dix, se caractérise par l’existence d’un système de formation continue très développé. Elle implique un effort d’amélioration et de rationalisation de la politique publique en ce domaine afin de mobiliser les ressources et les initiatives des entreprises.

2) diversité et interdépendance des éléments constitutifs des systèmes de formation :

Sous l’expression de système de formation, il convient d’identifier un ensemble de deux grandes composantes interdépendantes mais distinctes.

– Les institutions scolaires, privées ou publiques, qui dispensent des éléments de formation professionnellement, mais aussi d’éducation générale. Elles sont traditionnellement regroupées en trois niveaux primaire, secondaire et tertiaire ou supérieur.
– Les organismes de formation directement liés aux institutions professionnelles (chambre de commerce et d’industrie, syndicats professionnelles de branche, etc.) et les entreprises, à travers leurs actions internes de formation. leur intervention est rare pour l’éducation de base, leur action étant concentrée sur l’apprentissage et la formation en cours d’emploi.

Ces divers éléments du système de formation sont donc plus ou moins spécialise sur certains types de formation. La première joue un rôle essentiel en matière de formation initiale et la dernière est principalement centrée sur la formation continue. Mais ils peuvent, tout en étant généralement complémentaires, être aussi concurrents. En fait, l’essentiel est l’homogénéité de l’ensemble. D’un point de vue global, peu importe que telle ou telle action de formation soit assurée par l’un ou l’autre. L’important est la cohérence dans les actions des uns et des autres. Tous concurrent à la production des qualifications nécessaires aux systèmes productifs. La politique d’éducation et de formation ne doit donc pas se limiter à tel ou tel de ces segments.

Elle doit les prendre tous en considération, même si chacun deux à des caractéristiques particulières et un rôle plus spécifique à jouer.

Conclusion

La notion du développement humain met la personne au centre de tout processus de développement, en effet l’amélioration de l’état de santé et du niveau d’éducation de chacun sont donc des objectifs essentiels de ce processus. Mais cette amélioration est aussi une condition nécessaire pour atteindre l’ensemble des objectifs du développement humain. Des personnes en bonne santé et bien formées contribuent plus efficacement à la création de la richesse souhaitée par la collectivité considérée. Donc l’éducation et l’épanouissement de la personne humaine sont donc à privilégier dans les politiques de développement.

Croissance économique et développement humain

Table des matières :
Introduction générale
Chapitre I : croissance économique et développement humain
Section I : Aperçu général sur la réalité de la croissance économique et le développement humain :
Paragraphe 1-identification de la croissance économique :
1) Définition de la croissance économique
2) mesures de la croissance économique
3) modèles de la croissance économique
4) déterminants de la croissance économique Paragraphe 2-généralité sur le développement humain :
1) définition du développement humain
2) différents mesures du développement humain
3) acteurs du développement humain
4) clés du développement humain
Section II : la corrélation croissance économique-développement humain :
Paragraphe 1–la croissance économique au profit du développement humain :
1) l’impact des activités et des dépenses des ménages sur le développement humain :
2) l’influence des actions de l’Etat sur le progrès humain
3) les facteurs contribuant au renforcement des liens entre la croissance économique et le développement humain
Paragraphe 2- développement humain et la croissance:
1) développement humain un moyen facilitant l’utilisation des technologies
2) développement humain au service des échanges
3) rôle de l’épargne et de l’investissement dans le développement humain
4) renforcer les liens de corrélation pour favoriser la croissance économique :
Chapitre II : développement humain outil de développement socio-économique
Section I : capital humain facteur crucial du développement socio-économique :
Paragraphe 1 – Les ressources humaines un atout considérable :
1) la population : force productive pour la croissance économique
2) la culture humaine : motrice de la croissance économique
Paragraphe 2 –le capital humain richesse économique :
1) le capital humain avantage économique
2) l’investissement en capital humain.
Section II : le rôle de l’éducation et de la formation dans le développement humain :
Paragraphe 1 : Importance de l’éducation dans le développement humain :
1) les effets démographiques, sociaux, politiques et économiques de l’éducation
2) Nécessité d’une politique publique intégrant l’éducation et la formation professionnelle comme moteur de développement humain
Paragraphe 2 : la formation professionnelle une moyen pour favoriser le développement humain :
1) différentiation des systèmes de formation selon la nature des structures productives :
2) diversité et interdépendance des éléments constitutifs des systèmes de formation :
Chapitre III : développement humain : étude comparatif cas du Maroc et la Corée de sud:
Section I : le développement humain en Corée de sud :
Paragraphe 1 : clés du succès économique sud-coréen :
aperçu historique de l’avant développement sud-coréen
population et culture sud-coréenne déterminants du développement socio-économique
rôle des pouvoirs publics dans le développement socio-économique
Paragraphe 2 : les bases de succès du développement économique sud-coréen :
1) développement économique à base industrielle
2) investissements étrangers facteurs de développement économique
3) rôle dynamique de la zone pacifique dans la promotion économique sud-coréen
Section II : l’impact du développement humain au Maroc :
Paragraphe 1 : un regard sur le développement humain au Maroc :
1) défis actuels
2) évolution du développement humain au Maroc
3) les progrès en matière de développement humain
Paragraphe II : Perspectives de développement humain au Maroc :
1) La mise à niveau de l’économie marocaine
2) l’initiative national pour le développement humain (INDH) : nouvelle vision de développement
3) le développement humain et le projet 2025
Conclusion générale

______________________________

1-2 : Vernieres Michel : développement humain, économie, politique : édition 2003.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *