Développement humain : définition, acteurs mesures et clés

Paragraphe II) -généralité sur le développement humain :

1)- Définition du développement humain:

Le développement humain dépasse les questions économiques et apparaît comme un processus qui ne se limite pas seulement à un accroissement de biens et services disponibles pour l’ensemble de la population et l’amélioration de leur répartition.

Il s’agis d’un processus de longue période qui suppose une mobilisation des forces vives d’un pays et par conséquent une adhésion des population aux objectifs de développement choisit : liberté, démocratie et amélioration de l’état sanitaire de l’homme.

Le développement humain peut être définie simplement comme un processus d’élargissement des choix.

Chaque jour, chaque être humain fait toute une séries de choix d’ordre économique, politique, social ou culturelle.

Si les êtres humains sont bien au centre des activités entreprises en vue du développement, celles-ci devraient orientées vers l’élargissement des choix dans tous les domaines de l’activité humaines au bénéfice de tous.

Le développement humaine est à la fois un processus et un résultat, il concernes tant les processus par les quelles les choix sont accrus que les résultats de ces choix.

En dernier analyse, le développement humain est le développement des individus, pour les individus et par les individus.

Le développement des individus implique la mise en place de capacités humaines par le développement des ressources humaines.

Le développement pour les individus implique que les bénéfices de la croissance se traduisent par une amélioration de la vie des gens, et le développement par les individus demande que ceux-ci puissent participer à leurs vies quotidiennes.(1-2) ;(3-2)

2)-différentes mesures du développement humain :

Tout concept est toujours plus complexe, qu’un seul indicateurs que l’on peut proposer pour un concept quelconque doit donc chercher à capter toute la richesse et toute l’étendue de son champ sémantique. Cela est également vrai pour la notion de développement humain. En principe, les choix humains et les résultats qui en découlent peuvent être infinis, et peuvent changes avec le temps.

Cependant les trios indicateurs essentiels pour décrire le développement humain sont sans doute la possibilité de vivre longtemps et en bonne santé, d’acquérir le savoir et avoir accès aux ressources nécessaires à un niveau de vie décent.

Si ces conditions essentielles ne sont pas réunies, de nombreuses autres opportunités demeures inaccessibles.

Le rapport mondial sur le développement humain 1990 a donc retenu un indicateur composite, l’indicateur du développement humain (IDH) sur la base de ces trois dimensions élémentaires l’IDH compte quatre variables : l’espérance de vie à la naissance ; le taux d’alphabétisation des adultes; le taux de scolarisation global aux niveau primaire, secondaire et supérieure, ces deux taux représentent la dimension de l’acquisition du savoir ; le produit intérieur brut (PIB) réel par habitant exprime en partie de pouvoir d’achat (PPA) qui sert de variable représentant les ressources nécessaires pour garantir un niveau de vie décent.

L’indicateur du développement humain (IDH) ne manque pas d’aspects positifs : c‘est un indicateur assez simple. Comme l’est le produit national brut par habitant mais contrairement à ce dernier il prend aussi en compte des questions plus générales relatives au bien-être humain. (3-2)

3) -Les acteurs du développement humain :

Un projet de développement humain est tributaire du milieu dans le quel il a été conçu, de celui qui l’évalué, de celui qui l’approuve et de ceux qui le réalisent : Etat organismes non gouvernementales (ONG), institutions internationales (ONU) programme des nations unis pour le développement (PNUD)…et des bailleurs de fond publics (banque mondiale).

Ces Etat et organismes sont sujet à caution par leur tendance a impose plus au moins une « pensé unique » en fonction de leurs emplir de leurs appareils de décision et de leur sens spécifique de la puissance.

L’action des pouvoirs publics apparaît décisive pour la mise a disposition des citoyens les biens et services essentielles pour le développement humain en matière d’éducation et de santé, et leur choix politique détermine les finalités du développement humain ainsi :

-L’Etat fournit des biens collectifs qu’il s’agit des activités de sécurité intérieure et extérieur et les mécanismes d’assurance sociale : les retraites, les protections contre les risques et tout ce qui concerne l’administration générale du pays.

-L’Etat mobilise les ressources disponibles et réalise les infrastructures appropries aux objectifs des développements humain.

Avec les processus de démocratisation, les organisations non gouvernementales peuvent jouer un rôle important dans la coopération pour le développement humain, elles sont des associations de natures très diverses, leur différences quant aux types d’interventions et de motivation sont grandes au près de la population.

Les organisations non gouvernementales ont des relations de suivi avec l’Etat. Elles sont considérée comme un vecteur de relations diplomatiques informelles et leur actions apparaît donc comme complète de celle de l’Etat, mais elle ne serait s’y substituer. (1-2)

4)-les clés du développement humain :

Pour répondre aux nécessites d’actions de développement complexes dans des société complexes elle aussi, pour parvenir à un certaine harmonisation des comportement et des mise en œuvre de projets multiformes, il importe de définir des normes autant que possible par la voie consensuelle, toujours par la voie légale, la santé, l’éducation, la démocratie et le droit trouve ses légitimités et ses reconnaissances, donc ses acceptations , dans la manière dont ils parvient de à corriger les erreurs de développement.

-la santé trouve sa légitimité du fait que :
dans un contexte de ressources limités aux services de soins, la conception d’un système de soins primaires et l’accès aux médicaments en premier lieu ; et la réalisation des infrastructures nécessaires et suffisantes par toute la population en deuxième lieu apparaissent comme des objectifs prioritaires du développement humain

-l’éducation est un clés primordial :
Puisque le développement ne serait jamais uniquement une affaire d’experts, il ne se décrit pas sur le papier, il ne se réalisera jamais lorsque un peuple est placé en état d’infériorité culturelle.

L’éducation des femmes par exemple, non seulement augmente leur capacité à produire des revenus mais améliore leur santé génésique, réduit la mortalité et profit à la fois aux générations actuelles et futures.

Le développement est toujours ou moins l’expression d’un courant de pensé, la démocratie affirme les notions de solidarité, de participation.

Il est vrai que le véritable développement repose sur des bases consensuelles, c’est pourquoi le développement est étroitement lié au bon fonctionnement démocratique garantirant toutefois la liberté et l’égalité dans la monde.

La démocratie affirme la puissance de la consolidation du pouvoir et une certaine entente avec le peuple.

Enfin le droit, indispensable à la légitimation, a la validité de la mise en place et au fonctionnement de ce système, apparaît aussi comme un outil garantissant les règles de jeu adopté.

Il sert d’appui de référence de recours, tant aux responsables de l’action sur le terrain qu’aux usagers de celui-ci.

A ce titre il agit comme un intermédiaire destiné a faire respecter les textes qui servent de base a la concrétisation des opérations de développement et la puissance de droit doit respecter le droit d’agir ; seule la personne qui pend en compte les droits de l’autre, mérite a son tourde la considération et la reconnaissance de son identité morale. C’est pourquoi l’application du droit et la souplesse avec laquelle celui-ci est appelé à se distinguer reste des objectifs à réaliser grâce au développement. (1-3)

Croissance économique et développement humain

Table des matières :
Introduction générale
Chapitre I : croissance économique et développement humain
Section I : Aperçu général sur la réalité de la croissance économique et le développement humain :
Paragraphe 1-identification de la croissance économique :
1) Définition de la croissance économique
2) mesures de la croissance économique
3) modèles de la croissance économique
4) déterminants de la croissance économique Paragraphe 2-généralité sur le développement humain :
1) définition du développement humain
2) différents mesures du développement humain
3) acteurs du développement humain
4) clés du développement humain
Section II : la corrélation croissance économique-développement humain :
Paragraphe 1–la croissance économique au profit du développement humain :
1) l’impact des activités et des dépenses des ménages sur le développement humain :
2) l’influence des actions de l’Etat sur le progrès humain
3) les facteurs contribuant au renforcement des liens entre la croissance économique et le développement humain
Paragraphe 2- développement humain et la croissance:
1) développement humain un moyen facilitant l’utilisation des technologies
2) développement humain au service des échanges
3) rôle de l’épargne et de l’investissement dans le développement humain
4) renforcer les liens de corrélation pour favoriser la croissance économique :
Chapitre II : développement humain outil de développement socio-économique
Section I : capital humain facteur crucial du développement socio-économique :
Paragraphe 1 – Les ressources humaines un atout considérable :
1) la population : force productive pour la croissance économique
2) la culture humaine : motrice de la croissance économique
Paragraphe 2 –le capital humain richesse économique :
1) le capital humain avantage économique
2) l’investissement en capital humain.
Section II : le rôle de l’éducation et de la formation dans le développement humain :
Paragraphe 1 : Importance de l’éducation dans le développement humain :
1) les effets démographiques, sociaux, politiques et économiques de l’éducation
2) Nécessité d’une politique publique intégrant l’éducation et la formation professionnelle comme moteur de développement humain
Paragraphe 2 : la formation professionnelle une moyen pour favoriser le développement humain :
1) différentiation des systèmes de formation selon la nature des structures productives :
2) diversité et interdépendance des éléments constitutifs des systèmes de formation :
Chapitre III : développement humain : étude comparatif cas du Maroc et la Corée de sud:
Section I : le développement humain en Corée de sud :
Paragraphe 1 : clés du succès économique sud-coréen :
aperçu historique de l’avant développement sud-coréen
population et culture sud-coréenne déterminants du développement socio-économique
rôle des pouvoirs publics dans le développement socio-économique
Paragraphe 2 : les bases de succès du développement économique sud-coréen :
1) développement économique à base industrielle
2) investissements étrangers facteurs de développement économique
3) rôle dynamique de la zone pacifique dans la promotion économique sud-coréen
Section II : l’impact du développement humain au Maroc :
Paragraphe 1 : un regard sur le développement humain au Maroc :
1) défis actuels
2) évolution du développement humain au Maroc
3) les progrès en matière de développement humain
Paragraphe II : Perspectives de développement humain au Maroc :
1) La mise à niveau de l’économie marocaine
2) l’initiative national pour le développement humain (INDH) : nouvelle vision de développement
3) le développement humain et le projet 2025
Conclusion générale

____________________________________

1-2 : Vernieres Michel : développement humain, économie, politique : édition 2003.

1-2 : Vernieres Michel : développement humain, économie, politique : édition 2003.

1-3 : Gabriel Wackreman, géographie de développement : édition 2005



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *