La charte de la conférence islamique

la charte de la conférence islamiqueSection b:

Les Etats membres de l’O.C.I ont adopté la présente charte de la conférence islamique qui comporte plusieurs dispositions.

I Les objectifs et principes de la charte
Les buts de l’O.C.I sont les suivantes:
a-Consolider  la solidarité islamique entre les Etats membres,
b-Renforcer la coopération entre ces Etats dans les domaines économiques, sociaux, culturels, scientifiques ainsi que dans les autres domaines d’importance vitale et procéder d’avantage de consultation entre les pays membres au sein des organisations internationales.
c-OEuvrer à éliminer la discrimination raciale, et le colonialisme sous touts ses formes.
e-Prendre les mesures nécessaires  pour consolider la paix et la sécurité mondiale fondées sur la justice.
f-Consolider la lutte de tous les peuples mésulmans pour la sauve garde de leur dignité, leur indépendance et leur droits nationaux.
g-Créer l’atmosphère  propre à promouvoir la coopération et la compréhension entre les Etats membre et les autres pays.
Selon l’article II de la charte de l’organisation, les Etats membres décide et s’engage, en vue de réaliser les objectifs de la charte, à s’inspirer des principes suivants:
1/ l’égalité complète entre les états membres.
2/ le respect du droit à l’autodétermination et le nom – intégré – rance dans les affaires intérieures des états membres.
3/ le respect de la souveraineté, de l’indépendance et de l’intégrité du territoire de chaque état membre;
4/ le règlement de tous conflit qui pourrait surgir entre les états membres par les moyens pacifiques tels que les négociations, la médiation, la conciliation ou l’arbitrage.
5/ l’engagement de s’abstenir dans les relations entre les états membres de recourir à la force, ou de menacer d’un recours à la force contre l’unité et l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de l’un deux.

II – L’organisation de l’ OCI sur le plan des finances, des membres, retrait amendement, interprétation
a) les finances et les membres de l’OCI
Selon l’article 7 de la charte, les finances sont organisées comme le suivant:
1/Toutes les dépenses effectuées par l’administration des travaux et des activités du Secrétariat seront supportées par les états membres selon leur revenu National.
2/ Le secrétariat général administre ses opérations financières conformément au règlement et statuts approuvés par la conférence des ministres des affaires étrangères.
3/ La conférence forme un comité financière permanent composé des représentants accrédités des états participants, qui se réunissent au siège du secrétariat général. Ce comité assistera le secrétaire général, dans l’établissement et le contrôle du budget du secrétariat général conformément aux règlements approuvés par la conférence des ministres des affaires étrangères.

Quant aux membres, l’OCI se compose des états ayant participé à la conférence islamique des Rois et des chefs d’Etats et de gouvernement, des Etats ayant participé aux conférences islamiques des ministres des affaires étrangères d’Jeddah et de Karachi et qui ont signé la présente charte. Chaque Etat Islamique a le droit de devenir membre de la conférence Islamique à la présence d’une demande formulant son désir et sa disposition à adopter la présente charte, et qui sera déposée auprès du secrétariat général qui la soumettra à la conférence des ministres des affaires étrangères lors de la première réunion qui suit le dépôt de la demande.
L’admission à lieu avec l’approbation de la conférence à la majorité des deux tiers
des membres.

b) le retrait, l’amendement, interprétation au sein de l’O.C.I
Conformément au disposition de l’article 10 de la charte de l’OCI, chaque état membre peut se retirer de la conférence islamique en adressant une notification par écrit en ce sens au secrétaire général qui en fera part à tous les états membres, l’Etat ayant décidé de se retirer, doit régler ses obligations financières jusqu’à la fin de l’exercice au cours duquel le retrait a été signifié, il réglera également tout autre obligation financière due à la conférence.

L’article 11 de présente charte confirme que l’amendement de la charte aura lieu avec l’accord de la ratification des deux tiers des Etats membre.

Pour ce qui concerne l’interprétation, L’article 12 de la même charte stipule que tout différend qui pourrait surgir à l’occasion de l’interprétation, de l’application ou de l’exécution des dispositions de la présente charte sera réglé à l’amiable en tout état de cause par recours aux consultations, négociation, conciliation ou arbitrage.

De cette façon l’OCI permet à tout Etat membre de s’adapter aux exigences et aux variations mondiales, dans tous les secteurs à savoir l’économie, la politique, la culture, la religion, le commerce. etc…cela en effectuant un panoplie de réunions, de sommets, et de foires, qui ont donné l’impulsion pour un nombre important des accords et des conventions entre les Etats membres.
Le Maroc et l’Organisation de la Conférence Islamique



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *