L’offre du Crédit: Le système bancaire – les banques

Spread the love

Le marché marocain du crédit: Structures – comportements et performances
Chapitre I: La structure du marché de crédit :
L’introduction:
Depuis la première révolution  industrielle en Europe  l’activité bancaire a connu un changement du fond. L’ouverture du Maroc sur l’extérieur a permet à ces activités d’accéder dans l’économie nationale et participer directement à l’amélioration  du marché financière nationale. Le premier chapitre sera consacré à la représentation  du système de crédit à savoir, sa structure, son évolution, de l’autre la représentation des établissements de crédit on citant les banques et l’établissement de financement.

Section 1: L’offre du Crédit
A- Les établissements de crédit :
a- Le système bancaire «  les banques » :
1-  Le nombre des guichets des établissements bancaires :
Les résultats des rapports < 2006,2007et 2008 > de Bank Al-Maghreb présentés à sa majesté le roi  marquent  l’intensification des nombres  d’agences et filiales des établissements bancaires sur le territoire nationale.

  • L’année 2007,  les agences et les filiales des établissements bancaires sont arrivés à  2754, en 2006 les établissements bancaires  étaient au nombre de 2458 établissements avec accroissement de 300 établissements bancaires en 2007.
  • L’année 2008,  marque l’élargissement de champ de contrôle de Bank Al- Maghreb, avec l’intensification de nombre des agences et filiales des établissements bancaires de 2754  en  2007  à  3144  en 2008 l’émergence  de plus de 350 agences et filiales des établissements bancaires.

Bank Al- Maghreb a agréé 2 nouvelles banques et 5 intermédiaires en matière de transfert des fonds, ainsi le nombre des établissements assujettis est passé de 78 à 84 établissements en 2008 repartis entre 18 banques 37 sociétés de financement, 6 Banques offshores ,13 associations  de micro crédit et 7societés  spécialisé en matières des transferts des fonds, caisse nationale des dépôts et de gestion des  services financières.

nombre des guichets des établissements bancaires

Nombre des établissements de crédit :

ETABLISSEMENT NOMBRE
BANQUES 18
SOCIETES DE FINANCEMENT 37
BANQUES OFF SHORES 6
SOCIETES INTERMEDIARES EN MATIERES DE TRANSFERT DES FONDS 7
AUTRES ETABLISSEMENT 3
TOTAL 81

2- Les banques publiques et semi-publiques:
Créés initialement par l’Etat pour remplir des missions spécifiques en matière de financement, ces établissements sont énumérés comme suit :
* Bank Al Amal, dont le capital est détenu à 75%  par les résidents marocains à l’étranger et qui a été créée en vue de promouvoir leurs projets d’investissement.
* Banque Centrale Populaire (B.C.P): constituant le Crédit Populaire au Maroc « CPM » avec les Banques Populaires Régionales, cette institution a pour objet principal de financer les P.M.E et l’artisanat.
* CDG Capital, filiale à 100% de la CDG, elle a pour objectif de dynamiser les marchés des capitaux marocains et de contribuer au développement de la longue épargne.
* Crédit Agricole du Maroc (CAM) : Initialement Caisse Nationale du Crédit Agricole (CNCA), cette banque transformée en S.A, continue de soutenir le financement de l’agriculture et ce, aussi bien au niveau des investissements qu’en matière de campagnes agricoles.
* Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH). Cet établissement concourt au développement de l’immobilier et des investissements touristiques au Maroc.
* Fonds d’Equipement Communal (FEC). Ce fonds, qui a eu le statut de banque en 1996 à pour objet de financer les travaux et les équipements des collectivités locales.

3 – Les banques privées au Maroc :
Les banques privées au Maroc sont au nombre  de 16 établissements bancaires  implantés  sur le territoire économique national, ces banques  sont considérées  comme un potentiel de développement très important participer à l’amélioration du marché financier national. Ces banques ont déployé   l’importance des efforts  dans l’implantation des agences et des succursales au Maroc depuis les années 80.

Au nombre de 16 établissements  elles sont reprises comme suit :

** Arab Bank Maroc.
** Attijariwafa Bank.
** Banque Marocaine  du Commerce Extérieur (BMCE), privatisé en 1995.
** Casablanca Finance Markets (CFM).
** Citibank Maghreb (Citibank).
** Crédit du Maroc (CDM).
** Média Finance (MDF).
** Société Général Marocaine de Banque (SGMB).
** Union Marocaine de Banque (UMB).
** Banque Marocaine du Commerce et de l’industrie (BMCI).
** Fonds d’équipement communal.
** Arab Bank  PLC.
** Bank al amal.
** CDG capital.
** Crédit immobilier et hôtelière (CIH).
** Crédit agricole du maroc.

4-  les banques offshores :
Au sens de la loi, est considérée comme banque offshore, toute personne morale , sans critère de nationalité concernant ses dirigeants et ses détenteurs de capital,  ayant son siège dans une place financière offshore et qui  exerce comme profession habituelle et principale la réception des dépôts en monnaies étrangères convertibles. Leur activité est tournée essentiellement vers les non-résidents (toutes opérations  financières de crédit, de bourse ou de change).

Il s’agit également  de toute succursale créée pour l’exercice d’une ou de plusieurs  missions visées ci-dessus, dans une place financière offshore par une banque  ayant  son siège hors de ladite place.
Ces banques  sont régies par la loi n° 58_90 relative aux places financières offshores  promulguée par le dahir n°1_91131 du 26 février 1992. Les banques des  filiales ou succursales qui désirent exercer des activités bancaires offshores  doivent demander l’agrément du Ministère des Finances, après l’avis de Banque al Maghreb (Banque du Maroc). La réponse est délivrée dans un délai maximum de 90 jours.

Les banques offshores actuellement sont au nombre de 6 banques installées tous à Tanger :

  • Atiijari International Bank (Attijari.I.B – BOS) .
  • Banque Internationale de Tanger (B.I.T – BOS).
  • BMCI – Groupe BNP (BMCI – BOS).
  • Chaabi International Bank (Chaabi International).
  • Société Générale Tanger Offshore (SGT – OS).
  • Succursale Offshore de la BMCE (Succ. O.S BMCE).

Celles-ci bénéficient de régimes douanier, fiscal et de change de faveur.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *