Les chinois à Casablanca: produits chinois au Maroc

Spread the love

II.2 Lieux d’installation:

A. Les chinois dans le monde:
Dès son adhésion à l’OMC la chine est devenu l’une des puissances mondiales.

D’autre part les entreprises chinoises profitant de l’émergence de leurs pays afin d’envahir d’autre économie mondiale, ce changement que Conner la chine a encouragé plusieurs entreprises chinoises d’exporter leurs produits vers d’autre continents.

Parmi ses principale partenaire dans le monde, l’Afrique qui est concéder l’un de plus important consommateurs et importateur des produits chinois, ce qui pousse assez des entreprises chinoise d’augmenter leurs production destiner vers le continent noire dont le Maroc pays.

Le Maroc est un pays important, sa situation géographique stratégique et sa stabilité politique et sociale est des atouts majeurs qui ont encouragé plusieurs pays de faire de lui leurs destination préférer ; parmi ces pays la chine, qui veut faire de lui une plate forme pour ses exportations vers l’Europe.

<<Si les Marocains partent visiter la chine, les chinois eux, préfèrent s’installer au Maroc.>>[1]

Les chinois ont pu s’installer partout au royaume, et surtout dans les grandes villes (Casablanca ; Rabat ;…..) également à Casablanca puisqu’elle est la capitale économique du pays. L’offre qui prolifère de produits chinois frappe par sa diversité et ses prix largement abordables, mais surtout par un strict sens d’organisation que font transparaître des articles soigneusement étalés pour une clientèle diversifiée venue des différentes régions du Royaume.

B. Les chinois à Casablanca:
« Les chinois perturbent Casablanca. » [2]
Dans un petit de temps, le flux des commerçants chinois ne passe certes pas inaperçu aux yeux des habitants casablancais, puisqu’ils se trouvent presque dans tous les marchés fructueux de la ville à savoir Derb Omar, Qoriaâ, kissariat al hafari et tant d’autres …curieux ou désireux d’acheter, toutes les catégories d’âge s’y rendent question de faire de bonne affaires. La liste des produits qu’offrent les chinois est bien longue,à savoir: montres, lunettes, vêtements, chaussures, petites assiettes en porcelaine,motos,jouets et plein d’autres produits.

D’un autre point de vue, la constatation est que presque tous les produits qu’on peut imaginer trouver dans un marché marocain sont mis à disposition pratiquement à la portée de toutes les bourses.
En ce qui concerne les lieux où s’installe le commerce chinois sont assez multiples comme cela a été cité dans l’introduction.

Commençons par l’un des plus populaires « Derb Omar », ce quartier commercial par excellence tout au cœur de la capitale économique, sur lequel les produits chinois débordent même les trottoirs.

On ne manque pas de savoir qu’à cet endroit presque la totalité des commerces du royaume s’y approvisionnent qu’ils soient détaillants ou grossistes provenant de toutes les régions.
Cela n’empêche que le débarquement des grossistes chinois devient de plus en plus inquiétant, alors que les fassis et amazighs détenaient la totalité du marché dans un passé proche.
Mohamed Lakriek, ruelle devenue fief des commerçants des produits chinois s’est transformée progressivement en un centre spécialisé dans le négoce de gros, fort d’une quarantaine de grossistes, bien sûr y compris les chinois qui prédominent même.
Clair est l’enracinement de la culture chinoise à « Derb Omar » démontrer par des arrivages de marchandises portant comme étiquette « Made in China » et qui se trouvent en tout genre et à tout prix.

Presque tous les employés se disent chanceux de travailler avec les chinois, qui sont d’une modestie et d’un dévouement incroyables dans le travail puisqu’ils participent même dans les travaux ménagers ainsi que tâches quotidiennes.
Plusieurs personnes trouvent incompréhensible le fait que les produits chinois aient un prix si bas alors qu’ils s’approvisionnent auprès des mêmes fournisseurs.
Le flux de marchandises chinoises sur le marché de gros, n’a pas été négatif puisqu’il a profité à certain qui louent des fonds de commerce d’à peu prés 30m² à environ 10000 par mois.

Le fournisseur des Chinois au Maârif
<<Des commerçants n’hésitent pas à «dénoncer» la SARL créée par des Chinois et qui approvisionne le marché de Derb Omar. Les exploitants chinois refusent catégoriquement d’en parler. Mais en suivant les indications de leurs employés et celles des commerçants, L’Economiste a pu trouver le bureau de la SARL au Maârif, Galerie Benomar . Cette société appartient à des Chinois et porte le nom de «Zhong Wei». Elle fait office de relais entre les ressortissants chinois au Maroc et leurs fournisseurs en Chine. Notons aussi que les Chinois s’activent à ouvrir d’autres centres commerciaux un peu partout à Casablanca. Pour le moment, ils projettent de le faire au Mâarif. >>[3]

C. Population ciblée
En fait, les chinois cherchent à cibler le plus nombre des clients possibles:
Qu’ils soient riches ou pauvres, aisés ou moins aisés, ils sont tous visés par ces asiatiques qui utilisent une politique de diversification, que se soit sur le plan des produits qu’ils mettent sur le marché ou bien sur les prix qu’ils fixent qui varient selon la qualité de la marchandise.

Concernant le premier cas, celui des produits, ces commerçants proposent un vaste chois pour les acheteurs: ameublement, jouets, textile, électroménagers, chaussures, vaisselle… rien n’est introuvable chez eux.
Pour le deuxième, celui des prix bien qu’ils visent toutes les classes sociales, la balance penche plutôt pour les moins aisés car les prix qu’ils fixent ce qui est jusqu’à présent un mystère pour les commerçants concurrent, ils sont largement plus adorable et offrent malgré tout un bon rapport qualité-prix ce qui attire une clientèle de toutes les régions du royaume.
Peut être est-ce leur sens de gestion, leur prévision des risques ou bien leur rigueur au travail en donnant des prix si bas ? Car même en s’approvisionnent chez le même fournisseurs leurs prix restent incontournables.

Tout cela n’est certes pas sans répercussion sur l’industrie Marocaine. Mais comme en dit « le malheur des uns, fait le bonheur des autres. » pour la concurrence, c’est un grand problème qui se pose, pour les clients à salaires modiques, ces commerçants sont source de leur bien être. Et ainsi la demande existe toujours et ne cesse de croître, preuve et leur présence qui n’arrête de s’intensifier.
Maroc Chine: les relations économiques
II- produits chinois et compétitivité:
_______________________________________________
[1] La gazette du Maroc 24/04/2006.
[2] Al bayane 06/06/2007.
[3] Ali Jaâfary « l’économiste »



   One Comment


  1. dahmani
      3 March, 2014

    Bonjour je cherche toute les marque des tasse et sou tasse avec le prais

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *