La demande de crédit: les clients professionnels et les non-prof

La clientèle des banques
Section 2 : La demande de crédit :

A- La clientèle des banques :
La banque est une firme de service, Elle exerce plusieurs activités en faveur de sa clientèle. Le client c’est lui qui fournit les ressources nécessaires à la banque, c’est lui qui utilise les produits et services de la banque, elle cherche à adapter la gamme de ses produits et services aux besoins et aux attentes des clients et des prospects. La banque se positionne à tous les niveaux d’intervention envisageable, quel que soit la catégorie de clientèle. Elle propose des comptes spécifiques et des services attachés et elle met à la disposition du client des moyens de paiement.

1- les professionnels :
ce sont  des clients  qui  possèdent  l’expérience , les connaissances  et les compétences  nécessaires  pour  prendre  leurs propres   décisions  d’investissement  et des valeurs  correctement  les risques en cours , les clients  professionnels  ne  bénéficient que des  règles  de  protection  allégées.

entant  que client professionnel , il vous est accordé  une  protection  moindre  que si  vous  étiez  catégorie entant  que  client  non  professionnel  en  particuliers :
1) il est  probable  que vous  recevez  moins  d’information  concernant   nos service  ou tout investissement  par exemple : (les coût , les commissions , les droits  et les frais..).
2) lorsque  nous  évaluons  le caractère approprié  d’un produit  ou d’un service  , nous somme  en droit  de supposer  que vous avez  la connaissance  et l’expérience    suffisante  pour  comprendre  les risques  en cours.
3) si nous  sommes  tenus   d’évaluer   l’adéquation  d’une  recommandation  personnelle  qui vous  est  faite  , nous  somme  en droit  de supposer  que  vous avez  l’expérience  de la connaissance  suffisante  pour  comprendre  les risques en courus   et sommes  parfois  en droit  de supposer  que vous  avez  la capacité  financière  de supporter  les risques  d’investissement.
4) en remplissant  nos obligations  de meilleur  exécution , nous  ne somme  pas tenu  de considérer  le coût  total  de la  contra action   comme  étant le facteur  le plus  important  pour  obtenir  la meilleur exécution   en votre nom.
5)  si nous  devions  vous  fournir  des extraits  de courte  période   nous ne sommes  pas tenus   de vous les fournir  aussi  fréquemment  qu’aux  clients  non professionnels.
6) il est  probable  que vous  jouissez  de droits  plus  limité  pour  la compensation  de perte   dans le cas  de notre  faillite , sous  tout  régime   sous le droit  national  pour le  paiement  d’une compensation.

2- Les non – professionnels :
On  dit  aussi  clients  de détail. Il s’agit des particuliers, ainsi que des petites et moyennes entreprises établis dans le canton et ce pour leurs besoins usuels, tels que comptes salaires, paiements, opérations courantes, etc. Cette clientèle traite essentiellement avec les grandes banques commerciales, mais également avec des établissements, parmi les clients non professionnels. Il s’agit : les mineurs, et les incapables  majeurs.

+ Les mineurs   : Toute personne de moins de 18 ans est mineure et doit de ce fait être remplacée dans la plupart de ses actes par son représentant légal : parents ou tuteur. La loi énonce  à cet effet : «  toute personne est considéré comme mineur  quiconque  n’a pas  atteint  l’âge  de la majorité  et précise  que l’âge  de la majorité et fixer  à 20 ans  grégoriennes  révolues ».
+ Emancipation : le mineur  peut être  émanciper  dés l’âge de 18 ans  par son tuteur , s’il  est  jugé  apte être affranchie  de la tutelle , il peut alors  exercer un commerce  sous certaines  conditions.
+ Les incapables majeurs : le dément, le prodigue, et le faible d’esprit. «  toute  personne  majeur  par son état  civil , mais les mineurs  débarrassées  en raison  d’une alternation  chargé    de ses faculté  mentale  ou corporelle , le mettant  dont  l’impossibilité   de veiller  à ses intérêts  et d’assurer  la vie quotidienne ».
Le marché marocain du crédit: Structures – comportements et performances
Chapitre I: La structure du marché de crédit :



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *