Relation banques – entreprises: cas des PME exportatrices

Banques – entreprises: Petites et Moyennes Entreprises exportatrices
Option: Sciences Economiques & Gestion
Mémoire pour l’obtention d’une licence sous le thème :
Relation banques – entreprises
Relation banques – entreprises:
cas des PME exportatrices région de Meknès

Introduction générale:
Le souci de développement économique constitue la principale préoccupation de tous les pays du monde.

Cependant, si les pays industrialisés peuvent compter sur les grandes unités afin de consolider leur développement, il n’est pas de même pour les pays ayant une économie fragile comme le cas du Maroc.
Le développement étant une donne multidimensionnelle un prime multifacial, nous avons tenté dans le cadre de ce sufet de l’explorer en le pénétrant par un angle qui en emmagasine une série de dimension : La PME.
Au delà du concept économique classique, la PME recèle un faciès socio-culturel. Elle est la cristallisation d’une volonté d’auto-réalisation et de désir profond de concrétisation de ses propres capacités et de ses performances prouvées ou supposées.
Certes, elle est le reflet du désir du gain financier. Elle est aussi l’expression d’une volonté de transformation d’un environnement. La PME contribue aux mutations recherchées par notre pays.
Les petites et moyennes entreprises demeurent la structure principale des entreprises marocaines telles qu’elles représentent à peut près 95% du tissu marocain des entreprises.
Dans ce sens le système financier marocain est appelé à jouer efficacement un rôle prépondérant dans le financement de notre économie, les banques en particulier doivent fournir plus d’efforts dans ce sens, puisque les rapports banques entreprises l’emportent sur les relations marchés des capitaux entreprises.
En générale les entreprises marocaines souffrent d’un ensemble de difficultés financière comme la sous-capitalisation l’insuffisance de leurs fonds propres et de leurs fonds de roulement ce qui entraîne l’intervention du secteur bancaire qui demeure la bonne solution. Mais les relations entres les banque et les entreprises ne sont pas toujours en bonne situation, ce qui limite l’efficacité de ces relations et l’en rendue fragiles.
Dans notre travail, on va traiter les relations banques-entreprises à travers l’analyse de deux parties : la 1ère partie traitera l’analyse de l’environnement de PME au Maroc la 2ème partie : étudiera ces relations à partir d’une étude sur terrain faite sur un échantillon d’entreprises exportatrices et de banques à Meknes.

Première partie: Analyse de l’environnement de PME
Introduction
Les différents axes concernant la PME au Maroc qui sont présenté dans le présent sujet sont le fruit d’une réflexion et d’une recherche d’une part et le résultat d’une expérience d’autre part.
La PME dans notre pays, peut être, sous certaines conditions, « le cheval de Troie », pour la conquête d’une nouvelle phase de notre développement sous ses multiples dimensions.
Le développement économique du Maroc est étroitement lié au développement des PME et pour réaliser celui ci il faut des condition :
*Etre compétitif : c’est à dire produire et vendre moins cher ce qui implique une amélioration de la productivité.
*Innovation : c’est à dire fabriquer et vendre un produit nouveau qui n’existe pas sur le marché et qui répond à un besoin.
*Améliorer sa force commerciale sur le territoire national ou à l’exportation.
*Accroître ses capacités de production (investissements immobiliers matériels, humains…)
La réalisation de ces conditions souvent liées et nécessite des besoins de financement.

Dans cette partie on va étudier trois chapitres :

  • Chapitre I : définition et généralité et rôle de PME
    Chapitre II : Les difficultés de la PME au Maroc
    Chapitre III : les Bailleurs de fonds.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *