L’explosion des possibilités de communication médiatisée NTIC – Réseaux

NTIC: “La notion de technologies d’information et communication présente deux caractéristiques typique des notions nouvellement formulées. elle est d’une part fréquemment utilisé au sein des débats contemporains, elle nage d’une part dans un flou sémantique exemplaire, il semble donc nécessaire de relier la notion à un ensemble de structure matérielles de localiser l’origine de la diffusion de ces structures dans le temps et dans l’espace géographiques et de délimiter le phénomène de l’espace virtuel que ces structures rendent possibles.
Les technologies regroupent un ensemble d’appareils nécessaires pour manipuler de l’information et particulièrement l’ordinateur et programmes nécessaires pour la convertir, la gérer […]”
NTIC et GRH Nouvelles technologies de l’information et de la communication et la gestion des ressources humaines
Partie I :NTIC et GRH
Chapitre I : NTIC
Introduction:
[…]  et particulièrement l’ordinateur et programmes nécessaires pour la convertir, la gérer la transmettre et la retrouver.
Les premières pas vers une société de l’information furent entamé lors de l’invention du télégraphe électrique, du téléphone fixe, de la radio téléphonique et en fin de la télévision, l’Internet, la télécommunication mobile et la GPS peuvent être considéré comme des NTIC.

Section 1 : L’explosion des possibilités de communication médiatisée dans le monde contemporain
L’explosion des possibilités de communication médiatisée est liée à l’apparition de nouveaux moyens de l’information et de communication totalement dépendant des progrès scientifiques et technologiques dont la numérisation des signaux est le point de départ.

§1- La numérisation des informations et multimédia et l’interactivité.
A / la numérisation des informations
Tout le monde a entendu parler du « langage de base des ordinateurs » (le code digitale), cette série de 0 et 1 en laquelle on peut traduire + + message – textuel, sonore ou inconéque on donne à cette forme de transcription le nom de numérisation. Grâce a cette dernière, il n’y a plus qu’un seule véhicule électronique pour les différents messages les ordinateurs codent les textes, les sons, et les images en série de 0et de 1 : les modems traduisent ces séries digitales en apulsions électroniques et les réseaux transportent d’un bout à l’autre de la planète ces signaux électroniques cela constitue le point de départ du développement des échanges qui vont tous transister par l’interface des écrans des micro – ordinateurs.

B/ Le multimédia et l’interactivité
Le disque multimédia permet de stocker, sous le code numérique l’écrit, le son et l’image. Cette possibilité des stockages de lecture et de transmission de ce savoir emmagasiné provoque un changement qualitatif dans tous les domaines du savoir. ce changement capable à la naissance de l’écriture qu’ a permet le stockage et la transmission des lois de la cité nécessaires à l’apparition du bouleversement social qui est la démocratie.
L’interactivité d’un produit multimédia désigne le système des échanges qui s’établit entre la personne et le produit qui lui est présente au travers d’un processus conversationnel supporté par un logiciel. Ce système relationnel dépend à la fois des intentions du concepteur, des moyens  d’action qu’il lui fournit et de l’organisation du contenu du produit.  Un multimédia interactif est donc un produit multimédia associe a un programme informatique qui gère le débit,  la succession et la sélection des images, des sons et des textes en réponse aux actions du spectateur.  les interventions de celui-ci peuvent être de différentes natures réponses, question, choix, décision, jugement, essai, réflexe, pilotage et prendre diverses formes:

-Soit le programme sollicité l’action du spectateur a des instants prédéterminés  lui proposant de choisir, d’agir pendant un arrêt.
-Soit le programme se déroule continûment et le spectateur agit de sa propre initiative. Le dispositif de commandes peut être composé de clavier manettes, boutons, volant, écran.
Un multimédia interactif génère donc inspéctacle audiovisuel de textuel qui varie selon le spectateur qui le pilote.

Les logiciels hyper- texte ont permet le développement de l’interactivité, l’hyper -texte écrans informatique qui sont un peu comme des ardoises leur lecture est plus difficile que celle d’un document sur papier, ils doivent donc contenir moins d’information ; ils sont aisément effaçable et réécrits a nouveau. d’où l’idée de n’afficher qu’un petit nombre d’information à la fois, mais de manière a faciliter le passage d’un document a un autre. C’est la souris qui permet ce passage facilite : dans chaque document, certains mots ou groupe de mots permettent l’affichage d’un autre document lorsque l’on clique dessus. Le lecteur voit ces mots en caractères spéciaux, gras, soulignés ou bleus, alors que l’auteur a pris soin dans une version spéciale ou document, en langage html (hyper- texte mark up langage) par exemple, de lier le mot à l’adresse sur le réseau du document cible, ce principe permet aux lecteurs de ne lire que les parties du  document qui l’intéresse, en fonction des informations qu’il recueille au fur et à mesure. Un auteur n’est plus obligé de mettre au point un texte propre à ne satisfaire qu’un public bien «  cible » en terme de compétence et de motivation ;c’est le lecteur lui-même qui décide de ce qu’il veut prendre ou laisser, de même que du niveau des explications qu’il souhaite recevoir ce concept d’hypertexte est plus ancien que le réseau Internet, et ses auteurs pensaient du départ a faciliter la consultation de document situé sur une même machine. C’est le développement et la facilité d’utilisation des techniques de récupération a distance de gros documents non forcement hiérarchisés (ftp, tel net ) qui ont permet la mondialisation du système.

§2 : les Réseaux
Depuis son apparition a la fin des années quarante, les fonctions de l’ordinateur ont considérablement évolué, et les tâches l’utilisant sont de plus en plus variées. Les premières machines ont été utilisées pour le stockage et la récupération de données de gestion. Dans le domaine commercial, une informatique des transactions couplées aux réseaux des télécommunications a révolutionné l’achat à distance et la réservation. Le micro-ordinateur a permis entre autre la fonction traitement de texte.
La réalisation de la connexion a grande distance des ordinateurs, menée essentiellement au début (1973) par la DARPA (arpanet) aux Etats Unis a permis en plus de transfert de fichiers de programme et de données, la naissance du courrier électronique ( e-mail ) dont la généralisation dans le milieu universitaire en Europe doit beaucoup a l’initiative BITNET (1981) lancée par IBM, par ailleurs, des Banques de données bibliographique, c’est-à-dire limitées aux références des documents dont la consultation est resté très onéreux, ont vu le jour ça et la (exemple pascal) . Mais c’est la généralisation des stations de travail et leur interconnexion alliée au concept d’hypertexte qui a permis le développement d’une recherche hiérarchisé donc facilitée de document de localisée.
Dans ce cadre nous traiterons que les réseaux modernes même si le réseau téléphonique (RTC)  ancêtre de ces dernières à toujours son utilisé et son importance à l’heure de l’expansion de la télécopie.

1- Le Réseau Numéris
Numéris est le réseau numérique a l’intégration de Scie France télécom il réalise l’intégration dans un seul réseau des multiples réseaux que l’administration des postes de télécommunication avait mis en place .
Réseau téléphonique (RTC), réseau télex, TDF caducée satellite télécom1. transmis et RTC 64 il a deux canaux a 64 Kbi/s de débit, contre un seul a 4,8 ou 9,6 Kbit pour le téléphone.
Il est en service en France depuis 90 et permet la transmission de données de toute sortes : téléphone «  haute fidélité »   télécopie ultrarapide transmission et réception sur un écran de micro – ordinateur d’images haute de finition.

2/ Réseau Internet
Internet est une immense toile d’araignée couvrant l’ensemble de la planète, elle est constituée d’un ensemble de 40.000 réseaux appartenant a 70 pays imbriqués les uns dans les autres. Avec un micro-ordinateur équipé de chacun peut dialoguer, en direct avec des correspondants de n’importe que le point du monde. Internet a été créer en 1969 par les militaires du pentagone qui voulaient un réseau a même de maintenir les communications entre les différents sites stratégiques quelle que soient les coupures susceptibles, de survenir lors d’une guerre nucléaire découpés en paquets de 1536 caractères. Les messages devaient pouvoir grâce à des protocoles de routage, emprunter n’importe quel chemin avant d’arriver, reconstitues à leur destination. Après les militaires, la communauté scientifique internationale  s’est emparée de ce réseau l’Internet et rend donc accessibles de son fauteuil toutes sortes de fichiers . l’Internet est devenu le siège de discussions  informelles sur quantité de sujets.
Le monde ouvert par les NTIC et qui est décrit par les médias a toutes les caractéristiques d’un monde merveilleuse , on se trouve toute fois rapidement confronte à la difficulté de mener une réflexion détachée et objective a proposa la technique du fait des réactions passionnées que celle ci suscité.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *