le commerce électronique réalité et perspective d’avenir

Spread the love

Le cybermarketing
Chapitre III : le cybermarketing: Evaluation et perspectives cas du Maroc
Section II : Etude Exploratoire :
Paragraphe2 : l’analyse des résultats de la recherche
2-le commerce électronique réalité et perspective d’avenir.
Le commerce électronique au Maroc est en état embryonnaire même si la plupart des entreprises marocaines sont informatisées et l’utilisation d’Internet connais un progrès remarquable, la majorité de ces entreprise ne pratique  pas le e-commerce ou ne vois pas l’utilité de le pratiquer.
a-le e-commerce un concept nouveau au Maroc :
A partir des résultat obtenus lors de ladite recherche nous avons constater que la majorité des entreprises questionnés ne pratiquent pas le e-commerce même s’elles sont connectées au réseau Internet ou plus avaient un site Web mais qu’elles utilisent pour d’autre fonction que le e-commerce (voir le graphe et tableau ci-dessous).

service sur web, paiement en ligne, service après vente en ligne, e-publicite, Mailing

Présentatif des produit et services sur Web    Commande
De produit et service sur Web    Paiement
En ligne    Service après vente en ligne    e-publicite    Mailing    Pas de cite
Web
Nombre d’entreprise    11    9    5    9    9    7    4

Un tableau représentant le nombre d’entreprise ayant un site Web( ) :
Selon le tableau en haut 19entreprises ont un site Web et l’utilisent selon différentes modes cependant 4 entreprise parmi ces 19 entreprises déclarent ne pas avoir un site sur Internet en nom de leur société càd 17%des entreprises enquêtés n’ont pas un site Web .
En utilisant les fréquences relatives nous obtenons le graphe suivant :

differentes-modes-utilisation-siteweb-entreprises

La présentation des différentes modes d’utilisation du site Web par 19 entreprises enquêtés

Selon le tableau en haut et le graphe nous constatons que 9 entreprises parmi les 23 entreprises enquêtés pratique e-commerce cela nous donne un taux de 39% de notre échantillon, c’est un taux encourageant à notre avis mais n’est pas suffisant.
Selon le point de vue des responsables des sociétés, ce faible taux est la cause de plusieurs contraintes et freins.

b-les contraintes de développement du commerce électronique au Maroc
Les résultat de l’enquête ayant trait aux contraintes freinant le développement du e-commerce au Maroc sont présentés dans le tableau ci–dessous :

le développement du e-commerce au Maroc

Contraintes /Echelle    important    très important    peu important    Pas du tout important
Confiance    38%    54%    8%    0%
Investissement important    15%    0%    38%    47%
Absence de législation    38%    47%    15%    0%
Sécurité des transactions    16%    61%    15%    8%
Coûts élevés de distribution des produits commandes    36%    36%    10%    18%
Faible taux de bancarisation    47%    40%    13%    0%
Opération non rentable    29%    43%    7%    21%

Les contraintes essentielles au développement du commerce électronique au Maroc selon leur degré d’importance, sont les suivantes :
*l’insécurité  des transactions effectuées sur Internet se situe en première position avec 61%des réponses, cela s’explique par le problème du partage qui frappe la majorité des entreprises, pas au Maroc seulement mais même dans les pays européens et les Etas-unis .
*le manque de confiance des clients dans les transactions en ligne se met en 2éme position par un taux de 54%des réponses .
D’abord les entreprises , ainsi que les consommateurs ont peur d’entrer dans le marché virtuel et s’attachent encore au marché traditionnel.
En suite le taux de bancarisation est encore faible et cela constitue un frein au développement du e-commerce par un taux de 40%des réponses.
*l’absence de législation qui réglemente le commerce électronique avec un taux de 47% des réponses.Donc le commerçant ainsi que la société n’est pas protége contre l’abus et la fraude l’inexistence d’une loi qui régie la matière empêche les consommateurs à se lancer dans le marché électronique.
*le coût trop élevé de distribution des produits commandés avec un taux de 36%, ce qui a pour conséquence la non participation des société et des citoyens dans le commerce électronique.Par ailleurs les opérations de ventes en ligne sont géré non rentable ,et cela par un taux de 43%.

Tout ces facteurs, entravent le développement du commerce électronique et situent le Maroc parmi les retardataires dans ce domaine.
En concluant notre enquête, nous donnerons quelques suggestion et points de vues en tenant  compte des suggestion donnée par les entreprises questionnées .
La plupart des entreprises insiste sur la sensibilisation des marocains a propos de l’utilité de l’Internet et son importance.
Cependant la majorité des entreprises sont unanimes sur plusieurs points dont le rôle de l’Etat pour favoriser le e-commerce en établissant une législation qui réglemente ce domaine et la facilitant les procédures administratives dans l’installation de télécommerce  pour donner plus de confiance aux consommateurs qu’ entrepreneurs dans le e-commerce.
A notre avis les principaux axes des e-commerce sont le pouvoir d’achat et la confiance .
Donc pour développer le commerce en ligne il faut promouvoir le pouvoir d’achat pour qu’ils puissent avoir un ordinateur dans chaque foyer et l’Internet pour tous les citoyens à prix convenable. En plus la confiance est très importante en e-commerce, la confiance des consommateurs dans l’achat et paiement en ligne et la confiance des entreprises dans le système administrative marocain. Après quoi on peut dire que le Maroc est bien préparé pour faire face à la mondialisation et la concurrence internationale.
______________________
– La taille de l’échantillon : 23 entreprises.



   3 Comments


  1. fille
      29 November, 2010

    s’il vous plait est ce que vous pouvez mettre la date de ces statistiques ou bien m’indiquer la source merci d avance

  2. SAeeeD
      29 November, 2010

    Vous pouvez trouver toutes les source et les réferences de ce memoire ici

    http://www.blog.saeeed.com/2010/05/le-cybermarketing-memoire-recherche-cyber-marketing/

  3. fille
      1 December, 2010

    merci :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *