Aperçu général sur le niveau du commerce électronique au Maroc

2- Le commerce électronique au Maroc est à ses débuts
C- Aperçu général sur le niveau du commerce électronique au Maroc:
Le commerce électronique est à débuts au Maroc, et les opportunités sont difficiles à trouver ou à ses concrétiser par nos entreprises.
Au fait, on dénombre 10000 consommateurs seulement utilisant le commerce électronique au Maroc ( ) outre le taux faible de diffusion d’internet au Maroc, le taux d’analphabétisme élevé et la volonté politique insuffisante, d’autres raison expliquent cette aptitude, mais la principale concerne plutôt les habitudes de consommation et d’achats marocaines, instaurer une culture e-business au Maroc nécessite plusieurs années.
Aussi, le nombre des cartes bancaire en circulation représente un handicap majeur au développement du e-commerce, car le consommateur marocain  hésite à opter définitivement pour la carte de crédit .A plus forte raison lorsqu’il s’agit de commerce via un support virtuel par nature( ).

La cause de cette hésitation du consommateur marocain en ce qui concerne l’achat en ligne est l’absence d’un dispositif juridique et administratif pour sécuriser aussi bien les esprits que les transaction, le Maroc ne dispose pas jusqu’à présent de textes de lois relatifs au commerce électronique et à la signature électronique.
Le marché du paiement en ligne au Maroc continue sa croissance lentement mais sûrement. Pour preuve , de plus en plus de nouveaux sites adoptant l’offre de réservation et de paiement en ligne, c’est le cas récemment du réseau de location de voiture « Europcar » qui a franchi le pas pour offrir, à l’instar des autres filiale du loueur au monde , la possibilité de procéder à la réservation et le paiement en ligne , en outre , deux banques viennent de franchir le pas pour encourager leurs clients à utiliser leurs cartes bancaire pour payer sur le net. En effet la banque populaire et la BMCE ont décidé d’autoriser à partir du mois de décembre 2004leurs clients porteurs de cartes de débit ( hors les cartes Electron) a effectuer des transactions sur le Web .
Au Maroc, ce sont plus de 1600000 cartes qui circulent à travers l’ensemble des réseaux des banques du pays , d’après une étude menée par Mènera  en 2004( ) , actuellement ,on compte une carte bancaire pour dix personnes .

Une autre raison expliquant le retard du Maroc en matière du commerce électronique est le fait que le gain du temps.
-Raison pour  la quelles  le  consommateurs  occidental  recours à l’e-business n’est aucunement valorise par le consommateur marocain effectivement la majorité de la population marocaine a suffisamment de temps pour effectuer ses achats sur des lieux réels.
Du côté de l’entreprise ,seulement 8%des entreprises industrielles connectées à Internet l’utilisent  pour passe des commandes( ), et timidement , le commerce électronique représentait à peine 0.03%du PIB en 1998 et il est estime dernièrement à0.5%.( )
La non mise en place d’un site Web qui n’est pas encore une nécessité pour l’entreprise marocaine ,révèle l’incapacité de nos entrepris d’une part à appréhender  les vraies potentialités d’Internet ,et d’autre part à développer une approche cybermarketing appropriée pour leur présence sur la toile.

Pour les autres entreprises disposant d’un site Web ,leur pourcentage ne dépasse pas 38%( ) dont le plupart sont des « cartes visite »de qualité incomparable à celle des sites français et Américain, pourtant, la course à l’amélioration de telle qualité est lancée au Maroc,et on assiste déjà à la naissance de sites marocains digne de respect( ) :
Le site : www.riadmaroc.com: a été conçu pour faciliter la navigation à la recherche d’un séjour ,il s’enrichit progressivement de nouvelles maison de charme  ,d’appartements en ville et d’hôtels d’exception, mais aussi de nouveaux services d’informations générales .
www.memoarts.com, met à la disposition de leurs visiteurs un grand espace ambivalent  qui leurs permet d’acquérir des objets d’antiquités et des œuvres d’art dans des conditions maxima de confort et de garantie.
www.harmony-collection.com: un site permettant aux marocains ainsi qu’aux touristes étrangers de réserver sur Internet et payer en ligne leurs séjours touristiques au royaume
Définition du e-commercewww.marrakechexpress.com: site de l’anthropologue Susan SHAEFER DAVIS qui a branché le tapis et la broderie marocaine sur le net .
www.medinashop.com: un « souk virtuel(4)qui offre à leurs visiteurs l’occasion de découvrir la beauté des objets d’artcisant marocain.
www.execeltours.net :un portail e-tourisme lance par un tour-opérateur marocain installé à ,Marrakech, ce site permet de réserver en ligne (un séjour en hôtel , un circuit ,un auto tour…)  mais le paiement n’ayant pas encore investi les mœurs marocaines .
www.assouakcom.ma: le premier supermarché en ligne marocain il propose aux consommateurs des produits qu l’on peut examiner à l’écran, commander en ligne et payer avec livraison.
www.Emorocco.net : la premier place de marché au Maroc, elle a pour objectif de mettre en contact des hommes d’affaires nationaux ou internationaux autour d’opportunités d’affaires au Maroc ou à partir du Maroc.
www.souketo.com: site ouvert depuis le mois de juillet 2000, il présent diverses rubriques que l’internaute peut consulter et faire son choix, en ce qui concerne la vente aux enchères.
www.microchoix.com: un site qui offre aux internautes marocains la possibilité de choisir à travers une galerie virtuel et de commander des produits informatique via Internet. En somme, au Maroc « le commerce électronique connaît un développement remarquable »déclare Mr Azeddine El Mountassir Billah, directeur général de Maroc télécommerce.

Il ajoute que( ) « le développement du e-commerce peut être comparé à celui de la téléphonie mobil, au début, le portable était pour les hommes d’affaires uniquement, une autre comparaison peut être tentée avec un produit comme le paiement avec la carte bancaire, pourtant, ils ont fini par des produits accessibles à la majorité des marocains, il en sera de même par le commerce électronique et l’administration contribuera à la mise en place de cette culture ».
Section I : Le Maroc et la net économie
Chapitre III : le cybermarketing: Evaluation et perspectives cas du Maroc
Le cybermarketing
____________________________
– Menara technologie sur : www.menara.ma
– E-commerce au Maroc : « diagnostic d’un balbutiement  »conjonction N°825 mars 2000, p 25.
– Europcar Maroc adopte le e-commerce sur, ménara.ma, jeudi 30décembre 2004
– L’étude réalise par le MCIT en 2002 sur les entreprises industrielles
– Le projet de cadre juridique de e-commerce s’enlise, l’économiste 07/02/2002 sur www.l’economiste.com
– « les indicateurs d’Internet au Maroc »le blog de Mehdi Dehbi « blog marocain »le 16 décembre 2005.
– Maroc télécommerce .www.maroctelecommerce.com dimanche 5mars 2006.
– « l’administration pionnière dans l’e-commerce la gazette du Maroc 02decembre 2002 N°292 en quête prépare par MAR BASSINE.



   One Comment


  1. Ordinateur de Bureau
      5 September, 2010

    Bonjour , j’ai besoin quelques infos dans cet article dans mon rapport de stage. Merci pour confirmer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *