Les mésures de la compétitivité par les coûts et les prix

La compétitivité des entreprises marocaines face aux défis de libre-échange
CHAPITRE I : Définition de la compétitivité : facteurs et enjeux
Paragraphe 2 : Les mesures de la compétitivité
Nombreux sont les instruments qui ont été utilisés dans les travaux empiriques portent sur l’évaluation de la compétitivité.

1 – La compétitivité par les coûts
Une entreprise est dite compétitive si elle produit à moindre  coûts par rapport à ses concurrents. Cependant la mesure de la compétitivité par les coûts pose problème, certains coûts ne sont pas comparables entre les entreprises.

1-1-Les formes des coûts
L’analyse des coûts joue un rôle très important et essentiel dans le développement des entreprises, puisqu’il détermine largement l’avenir de la firme et détermine aussi ses conditions de production propres et donne une synthèse de situation par rapport à ses fournisseurs et ses clients, ainsi que sa position concurrentielle.

a- Les coûts fixes
Les coûts fixes sont ceux qui ne sont pas influencés par le niveau d’activité, exemple : les loyers, les frais d’assurances, les salaires des administrateurs, les frais généraux de fabrication (téléphone, papeterie,…).

En effet, on peut supposer que les coûts fixes n’augmentent  pas lorsqu’on hausse le niveau d’activité.
Cependant les coûts fixes sont insensibles au niveau de production.

b- Les coûts variables
Le coût variable est la composante des coûts total qui augmente ou diminue suivant les niveaux de production. C’est donc la partie de coût de production qui est fonction des quantités produites 6.

L’évolution des coûts variables se fait en parallèle avec le volume d’activité, ils sont directement proportionnels,
Ainsi que pour un volume d’activité deux fois plus élevée, les coûts variables seront aussi  plus élevés.
La compétitivité de l’entreprise dépend donc largement des niveaux des coûts globaux.

c- Les coûts de production
Les coûts de production sont constitués par l’ensemble des charges supportées en raison de la création de produits ou services par l’entreprise7
La théorie de l’avantage comparatif stipule la comparaison des coûts relatifs et non des coûts absolus de production.
Cependant, la majorité des analyses  d’évaluation de la compétitivité et par conséquent de l’avantage comparatif ont été principalement axées sur la comparaison internationale des coûts absolus de production.
Les coûts de production peuvent ne pas être directement comparables et constituent, par conséquent, des indicateurs imparfaits de la compétitivité.
Ainsi que le coefficient de coût des ressources, le coût de production d’une unité de produits, apparaît comme une meilleure alternative pour l’application du modèle de l’avantage comparatif.
Exemple des coûts  de production : les matières premières, les frais du personnel, l’énergie, …

d- Les coûts de distribution
Les coûts de distribution sont constitués par l’ensemble des charges s’apportées en raison des opérations relatives à la conclusion et à l’exécution de la vente8

Les biens étant produits pour être vendus, leur mise sur les marché entraîne pour l’entreprise des charges entre la fin de la production et l’arrivée des produits chez les clients.
L’ensemble de ces charges liées à la distribution constitue pour l’entreprise le coût de distribution.

Ce coût de distribution voit son importance relative augmenter en raison :
* D’une part de l’importance croissante donnée dans les entreprises à la fonction de distribution.
* D’autre part de la réduction des coûts de production au fur et à mesure des gains de productivité.

Le coût de distribution est composé des charges directes et charges indirectes :
* Charges directes : ce sont les charges qui peuvent être rattachées directement a un produit déterminé (étude de marché, publicité spécifique, certains transports ou manutentions, …) de personnel et de prestations de services.
* Charges indirectes : ces charges qui ne concernent pas un seul produit déterminé sont regroupées dans les centres de distribution.

1-2-L’influence des coûts sur la compétitivité
La compétitivité des entreprises se ramène à son aptitude à avoir les coûts les plus bas, c’est-à-dire celle qui va parvenir à l’utilisation des facteurs la plus efficace pour des coûts de facteurs équivalent. Le niveau des prix est déterminé par les coûts de production le moins efficace néanmoins pour satisfaire la demande9…….

Dans la mesure où l’entreprise améliore sa compétitivité en rationalisant la production ou encore en contactant les coûts salariaux.
Mais l’entreprise peut se trouver dans la situation inverse, car une augmentation des coûts aboutit à une augmentation des prix de ventes ce qui implique une dégradation de la compétitivité de l’entreprise.

2-La compétitivité par les prix
L’indice de compétitivité – prix égale le rapport des prix à la production locale au prix du commerce extérieur, cet indice dépend de plusieurs facteurs notamment l’inflation interne et variation du taux de change.

La mesure de la compétitivité par les prix nécessite des indicateurs permettant de déterminer le degré de sensibilité des volumes demandés au prix offerts par les producteurs.
________________________________
6 Dictionnaire économique et social, Hatier , août 1994, 5ème édition
7Jilali bendriss et Zerhouni Laqrib younes, comptabilité analytique édition 2005-2006. p : 22
8Jilali bendriss et Zerhouni Laqrib younes, comptabilité analytique édition 2005-2006. p : 23
9 Boston consulting group, les mécanismes fondamentaux de la compétitivité, édition Homme et technique, 4ème édition 1984.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *