Présentation de secteur touristique et formes de tourisme

LE MARKETING TOURISTIQUE – SECTION 2 :
I-PRESENTATION GENERALE DU SECTEUR TOURISTIQUE
L’intérêt porté au secteur touristique prend de l’ampleur dans nos nations. Le tourisme est en quelque sorte une marchandise et tous les pays, même les plus pauvres ont quelque chose à vendre. Lié autrefois généralement aux loisirs et à la santé, le tourisme regroupe de nos jours l’ensemble des activités économiques auxquelles l’individu se rattache lors d’une visite ou un déplacement effectué à tel ou tel endroit.

L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) prédit que, d’ici 2010 le tourisme intéressera un milliard de personnes et que cette industrie contribuera pour 11,6% au produit intérieur brut (PIB). De plus, il est estimé qu’en 2010, environ 250 millions de personnes seront employées dans cette industrie et 10 ,6% des investissements se feront dans le domaine touristique.
En effet, les leaders politiques notamment ceux du Maroc reconnaissent enfin ses bienfaits. Situé entre l’atlantique et la méditerranée, dominé par la chaîne de l’atlas qui culmine à plus de 400m et s’achevant au sud dans le désert, le Maroc est une terre ou s’exposent plusieurs phénomènes liés soit aux couleurs, relief, climat, paysage multiple, un dynamisme humain ou artistique relevant des contrastes la saisissant.

Le secteur a été retenu à l’aube de l’indépendance par les pouvoirs publics comme une activité prioritaire à coté de l’agriculture. Ce secteur a bénéficié depuis longtemps d’une part importante des investissements étatiques pour la mise en place d’une infrastructure hôtelière et d’un cadre juridique pour mieux organiser cette activité.
L’année 2001 marque clairement l’ouverture du Maroc sur une nouvelle voie en matière de tourisme. En effet, le pays s’est officiellement engagé dans une nouvelle politique touristique.
Il s’agit de la « la vision 2010 », qui ambitionne de faire du Maroc, une destination touristique privilégiée et attrayante à tous les niveaux.

II-  QUELQUES FORMES DE TOURISME
•    L’écotourisme
l’écotourisme est définit comme un voyage conçu dans l’intention délibérée de faire naître une compréhension de l’histoire culturelle et naturelle d’une région tout en sauvegardant l’intégrité de l’écosystème et en rapportant des bénéfices économiques qui encouragent la défense de la nature.

•    Le tourisme alternatif
Cette forme de tourisme met au centre du voyage la rencontre, l’échange, la découverte d’autres cultures, privilégie l’implication des populations locales dans les différentes phases du projet touristique et une répartition plus équitable des ressources générées.

•    Le tourisme responsable, équitable et solidaire
Le tourisme responsable est axé sur la connaissance des réalités locales, de la culture, des modes de vie et aussi de la situation politique et sociale de tel ou tel groupe. Il alterne en général activités culturelles et rencontres avec des acteurs locaux (association, projets sociaux.).

Le tourisme équitable s’inspire des principes du commerce équitable. Il insiste plus particulièrement sur la participation des communautés d’accueil, sur les prises de décisions démocratiques, sur des modes de production respectueux de l’environnement et sur une juste rémunération des prestations locales.

Le tourisme solidaire s’inscrit à la fois dans une perspective « responsable » et « équitable » mais plus directement associé à des projets de solidarité : soit que les voyagistes soutiennent des actions de développement, soit qu’une partie du prix du voyage serve au financement d’un projet de réhabilitation ou d’un projet social .

III- LE CONCEPT DU MARKETING TOURISTIQUE
A coté du marketing concept général et abstrait, il existe un grand nombre de concepts lié au marketing possédant des caractéristiques particulières. La notion que nous voulons mettre en exergue ici se rattache évidemment au marketing mais s’oriente sur le secteur touristique. En pleine croissance, le secteur du tourisme s’est profondément professionnalisé et structuré pour s’élever au rang d’industrie touristique.

Dans leur livre, le marketing du tourisme, TOCQUER Gérard et ZINO Michel définissent le marketing touristique comme « est un processus dans lequel la structure de la demande touristique est anticipée et satisfaite à travers la conception d’un produit ou service, la distribution physique, la fixation d’une valeur d’échange, la communication entre l’organisation et son marché dans l’intérêt maximum de l’entreprise et des consommateurs ».

formes de tourismeL’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme) lui attribue, dans une étude trois fonctions :
•    Communication : attirer des clients payants en les persuadant que la destination et les services existants, les attractions et les bénéfices correspondent exactement à ce qu’ils désirent et préfèrent, mieux que toute autre activité.
•    Développement : projeter et développer des nouveautés qui semblent offrir des possibilités de vente parce qu’elles correspondent aux besoins et préférences des clients potentiels.
•    Contrôle : analyser, à travers de nombreuses techniques de recherche, les résultats des activités de promotion et examiner si ces résultats démontrent une utilisation efficace des possibilités touristiques disponibles, et si les sommes dépensées à la promotion ont rapporté leur valeur.

Reste maintenant à définir la différence entre la vente (attitude courante parmi les professionnels de voyages), la communication touristique et le marketing touristique. Dans le processus de vente ce sont les besoins des producteurs qui priment. Dans le processus de communication, ce sont les messages sur le produit qui sont mis en avant. Avec la démarche marketing, c’est le client qui est au centre de toutes les préoccupations : processus de mise en cause permanente des stratégies et des politiques de l’entreprise, il s’agit de reconnaître ce qui change et le contrôle d’une telle démarche est une impulsion pour d’autres efforts et d’autres succès.

1/ Le service de servuction
La servuction consiste à la fabrication et la production du service. Elle est le processus au cours duquel un service est fourni, ce processus correspond donc à l’interaction entre un prestataire et un bénéficiaire de service qui est le client. La servuction peut consister en une prestation (consultation, service financier, transport, service postal ou de télécoms…) ou en une opération de distribution (fourniture d’un bien matériel…).

Le système de servuction repose sur 6 éléments :
– Le client est un élément primordial. Le service n’existe que lorsque le client le consomme. Le client est le bénéficiaire du service.
– Le support physique nécessaire à la production permet la réalisation du service à la clientèle. Il est double ce sont les moyens (techniques, communication et transport) et l’environnement physique (décor, paysage pour uns séjour touristique).
– Le personnel de contact, il assure le contact direct avec le client et est porteur de l’image donnée.
– Le service qui est l’objectif et le résultat. Il peut être central, périphérique, ou encore facilitateur.
– Le système d’organisation interne appelé aussi « back office » qui est non visible par le client mais qui est nécessaire à l’exécution du service. C’est l’organisation de l’entreprise (gestion, administration, ressources humaines, logistique, management, …etc.)
– Les autres clients sont ceux à qui le service s’adresse au même moment et dans un même lieu et qui rentrent en relation avec le client lors de la prestation de service.

2/ Marketing et service touristique
a- Analyse de la demande touristique
La demande touristique est généralement mesurée en termes de visiteurs, c’est-à-dire le touriste se définit comme un visiteur ayant passé au moins une nuit dans le pays visité. L’estimation de la demande touristique d’un pays consiste à identifier le nombre de visiteur dans un secteur géographique donné au cours d’une période déterminée dans des conditions spécifiques d’un environnement et en réponse à des activités marketing particulières.

Lorsqu’on souhaite estimer la demande touristique, il faut la caractériser par rapport à une zone géographique donnée.

b- Quelques observations nouvelles de touristes
Les opinions des touristes sur un certain nombre de prestation de services qu’ils ont reçus et sur l’organisation du secteur à Imilchil et à Merzouga, ont permis d’établir le tableau suivant :

Prestation de service
Médiocre    Moyen    Bon    Excellent    Total
Accueil             2        4       12            0          18
Hébergement             2       13        3            0          18
Tarifs             1        5        3            9          18
Accompagnement             3        1      11            3          18
Sécurité             3        2      12            1          18
Restauration             2        2      14            0          18
Approvisionnement en bien             1       14       2            1          18
Total            14        41      57           14         126
Tableau 2 : Quelques observations nouvelles de touristes

Ce tableau relève que sur les 126 opinions recensées relatives à 7 prestations 98 se situe entre moyenne et bonnes. L’accompagnement, l’accueil la sécurité et la restauration sont dans l’ensemble satisfaisants puisque respectivement 61,66% et72% des touristes interrogés jugent ces prestations bonnes. 72% et 78% jugent l’hébergement et l’approvisionnement en bien moyen. Il est important de souligner que 55% des 18 touristes interrogés ont signalé la présence de nombreuses nuisances sonores et des dérangements par des fautes guides ; les touristes ont signalé les nombreux efforts consentis par les aubergistes de merzouga en matière d’équipements sanitaire et d’hygiène d’ameublement …et qui lèvent tous les préjugés qu’ils avaient auparavant.

c- Tendances en matière de destination
La destination Maroc attire environ 2,5 million touristes étrangers (2001) dont les principales nationalités sont : des français35, 6%, les espagnoles 10,4%, les allemands 9%, les britanniques 6%. Cependant, une minorité seulement d’entre eux expérience du tourisme rurale. Cette clientèle du balnéaire et des villes impériales pourrait constituer un autre marché pour le tourisme rural. La demande et donc très importante et c’est plus l’offre qu’il faudrait travailler d’avantage en relation avec la demande de chaque clientèle.

C’est dans ce conteste que s’inscrive les directives du roi Mohamed VI. l’ors des assises de Marrakech a 2001, visant a renforcer d’avantage l’économie du tourisme au Maroc, avec un plan de développement ambitieux qui affiche 2millions de touristes a l’horizon 2010 et le doublement de la capacité hôtelière. Le ministre du tourisme a initier une stratégie du développement du tourisme rurale volontariste et qui se traduit notamment par la création de pays d’accueil touristique (PAT), en s’inspirant de l’expérience française dans ce domaine.
CHAPITRE I : PRESENTATION DES CONCEPTS
Marketing et développement durable: cas du secteur touristique

Marketing et développement durable: cas du secteur touristique

1  Statistique de l’organisation mondiale du tourisme (OMT)
2  Écotourisme : gérer l’environnement, WHELAN Tensie, paris N. Horizons, 1991
3  Marketing du tourisme, Tocquer Gérard et Zino Micher
4  www.wikipédia.org
5  Marketing du tourisme, Tocquer Gérard et Zino Micher
6  Tourisme rural et développement durable, sous la coordination du Dr Zoubir CHATTOU, page 140-141
7   Etude le la stratégie nationale du développement du tourisme rural PNUD, OMT, ministère du tourisme
Les fréquentations peuvent être supérieures aux chiffres officiellement déclarées parce qu’il n’y a pas de structure de suivi et d’actualisation d’une base de données aussi bien à l’échelle provinciale, régionale que nationale. Nous avons remarqué sur le terrain un nombre important de touristes qui séjournent chez l’habitant et donc échappent à toute statistique.



   3 Comments


  1. fati
      27 December, 2010

    IL y a d’autre chose consernant les formes de
    tourisme

    • SAeeeD
        27 December, 2010

      Tu peux utiliser l’outil de recherche.
      bonne chance

  2. fati
      27 December, 2010

    plz j’attend merci

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *