Enjeux et objectifs du développement durable

Enjeux et objectifs du développement durable
II- ENJEUX ET OBJECTIFS DU DEVELOPPEMENT DURABLE
1 / Enjeux
Les enjeux du développement durable apparaissent à tous les niveaux et touchent pratiquement tous les volets de la société. Les enjeux, nous en trouvons de tout bord et nous pouvons citer notamment :
• Il faut rééquilibrer les pouvoirs entre les priorités économiques et les impératifs sociaux et écologiques. Comment ? En intégrant des obligations de respect de l’environnement et des normes sociales dans le mécanisme des marchés financiers. Et en substituant aux spéculations boursières rapides des projets économiques viables et équitables à long terme. Remettre l’homme au cœur de l’économie est une priorité.

• Il faut instaurer une nouvelle pratique des décisions gouvernementales. Les décisions politiques sont encore trop souvent calculées à court terme, pour répondre à des intérêts économiques particuliers sans tenir compte de l’impact à long terme pour l’ensemble de la population.

• L’Etat n’est pas le seul responsable du développement durable. Il faut une implication de tous les groupes socio-économiques. La réalisation effective des objectifs du développement durable, ne peut aboutir que si l’ensemble des acteurs de la société agit en commun : les entreprises privées, publiques, les associations, les ONG, les syndicats et les citoyens.

L’émergence du développement durable

• Il faut rééquilibrer les forces économiques entre les pays du Sud et du Nord. Les pays en voie de développement sont trop endettés et freinés dans leurs échanges commerciaux pour consacrer l’énergie et les moyens suffisants à l’éducation, la santé et la protection de l’environnement. Il faut annuler la dette extérieure publique du Tiers-monde, appliquer une taxe de type Tobin (1) en affectant les recettes à des projets de développement durable, et enfin abandonner les politiques d’ajustement structurels.

• Pour mettre en œuvre toutes les conventions et les accords multilatéraux sur l’environnement, il faut créer une institution internationale chargée de faire respecter les obligations souscrites par les Etats. À l’instar de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) qui gère les échanges commerciaux, il faudrait une Organisation Mondiale de l’Environnement pour gérer les problèmes écologiques.

2/ Objectifs
La définition du rapport « Notre avenir à tous », dit rapport Brundtland, a été plus ou moins délaissée au profit d’une explication s’appuyant sur trois piliers : le progrès économique, la justice sociale, et la préservation de l’environnement


Figure 1 schémas du développement durable (2)

Ces trois aspects doivent pouvoir répondre à l’objectif de construire le développement durable aussi bien pour les collectivités que pour les entreprises. Autrement dit, ce schéma devrait répondre aux caractéristiques suivantes :

• Le développement durable ou soutenable : l’être humain est au centre des préoccupations économiques, sociales et environnementales. lui seul est capable d’agir sur ces tenants et permettre ainsi la pérennité de notre planète.

• Le développement vivable : il s’agit de prendre en compte les facteurs environnementaux et sociaux, c’est-à-dire d’assurer un cadre de vie acceptable. Cela revient notamment à l’idée de réduire les inégalités entre les pays du Nord et du Sud.

• Le développement viable : cela signifie que les facteurs économiques et environnementaux doivent être pris en compte ensemble, c’est á dire permettre à long terme et de façon autosuffisante une croissance économique basée sur les ressources renouvelables.

• Le développement équitable : l’objectif est d’allier la croissance économique tout en respectant les droits de l’homme, de parvenir à une plus grande équité notamment dans le commerce mondial.

Le défi de la mise en œuvre du développement durable consiste donc à faire en sorte que nous visions l’atteinte simultanée et équilibrée de ces trois objectifs fondamentaux dans nos comportements, nos actions, nos politiques, nos programmes, nos lois, nos règlements et dans toutes autres de nos interventions.
La mise en œuvre de ces trois objectifs s’appuie sur un certain nombre de ce qui nous aident à mieux comprendre l’ampleur du défi qu’ils représentent.

Maintenir l’intégrité de l’environnement : c’est intégrer dans l’ensemble des actions des communautés humaines (gouvernements, groupe d’intérêt, entreprises, citoyens) la préoccupation du maintien de la vitalité et de la diversité des gènes, des espèces et de l’ensemble des écosystèmes.
Ceci implique des mesures de protection de la qualité de l’environnement, l’aménagement et le maintien des habitats essentiels des espèces ainsi qu’une gestion durable des populations animales et végétales exploitées.

Faire progresser l’équité sociale : c’est permettre la satisfaction des besoins essentiels des communautés humaines présentes et futures et l’amélioration de la qualité de vie. Ceci implique l’accès pour tous à l’éducation, aux soins médicaux et aux services sociaux, à l’emploi, à un logement décent, ainsi que le respect des droits et des libertés de la personne, et par la participation pour l’ensemble des groupes de la société, aux différents processus de prise de décision.

Améliorer l’efficacité économique : c’est favoriser une gestion optimale des ressources humaines, naturelles et financières, qui permette la satisfaction des besoins des communautés humaines.

Ceci implique la responsabilisation des entreprises et des consommateurs au regard des biens et des services qu’ils produisent et utilisent, ainsi que l’adoption de politiques gouvernementales appropriées (principe du pollueur/payer, intégration des coûts environnementaux et sociaux, fiscalité.
En tout, le développement durable se veut un processus de développement qui concilie l’écologique, l’économique et le social et établit un cercle vertueux entre ces trois pôles :
C’est un développement, économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable. Il est respectueux des ressources naturelles et des écosystèmes support de vie sur la terre, qui garantit l’efficacité économique, sans perdre de vue les finalités sociales du développement que sont la lutte contre la pauvreté, contre les inégalités et la recherche de l’équité.
SECTION 3 : LE DEVELOPPEMENT DURABLE
CHAPITRE I : PRESENTATION DES CONCEPTS
Marketing et développement durable: cas du secteur touristique

Marketing et développement durable: cas du secteur touristique

_____________________________________
(1) La taxe TOBIN, suggérée en 1972 par le lauréat du prix Nobel d’économie JAMES TOBIN consiste en une taxation des transactions monétaires internationales afin de désinciter à la spéculation
(2) www.wikpedia.org, schémas du développement durable : à la confluence de trois préoccupations, dites les trois piliers du développement durable

définition développement durable



   3 Comments


  1. abdellah
      13 December, 2010

    men fadelikom je veux un exposée sur l’economie verte marocain

  2. Pierre LAMAH
      19 July, 2013

    je voudrais être membre et avoir plus d’information en matière du développement durable.
    merci

  3. Diablé Groih Luc Prosper
      23 October, 2014

    je souhaite avoir un rapport de stage sur les enjeux et perceptive du devéloppement durable dans le secteur électrique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *