Introduction de "Le voyage initiatique de Candide"

Le voyage initiatique de Candide
Introduction :
Bien des élèves traversent l’univers scolaire sans en comprendre le sens et c’est pourquoi une forte implication de ceux-ci dans tout acte d’apprentissage s’avère incontournable. Encore faut-il parler d’un contrat bilatéral au terme duquel un savoir-faire et l’acquisition d’une certaine autonomie doivent normalement être reconnaissables chez les élèves. La tâche n’est pas aussi simple qu’on peut l’imaginer vu l’hétérogénéité des niveaux des élèves, la masse horaire impartie et les contraintes institutionnelles. L’idéal pour l’enseignant serait de concilier ces exigences en traçant un parcours d’apprentissage qui serait souple et ouvert et en opérant des choix significatifs qui rattacheraient les activités programmées à l’ensemble d’une œuvre intégrale.
Le retour des œuvres intégrales dans nos lycées ne peut être qu’avantageux en ces temps de douloureuse rupture avec le livre et de l’éloignement de la lecture. Toutefois, cette masse (œuvre) littéraire plus ou moins solutionneur provoque chez la plupart des élèves des hésitations sinon des blocages qui vont à l’encontre de l’objectif escompté. C’est pour remédier à cet état de choses que les intervenants dans l’acte enseignement / apprentissage ” déconstruisent” cette masse compacte dans le but de faciliter l’introduction  de l’apprenant dans cet univers et lui permettre, par la suite, de lire des livres en toute autonomie.
C’est dans cette perspective que s’inscrit le présent travail qui se veut une sorte de contribution à l’enseignement du français au lycée. Il retiendra comme support le conte philosophie de Voltaire intitulé Candide ou l’optimisme. Le choix de cette œuvre est dicté par l’importance des valeurs qu’elle véhicule (atrocité de la guerre abomination de l’esclavage, égarement de la philosophie, noirceur du fanatisme, etc.) valeurs combien indispensables dans une époque d’incertitude et de choc civilisationnel. Le conte voltairien traverse  les siècle et garde toujours sa vigueur et sa richesse en matière argumentative et ironique, exemple d’une stratégie adoptée pour déjouer la censure de l’Ancien Régime. Par là Voltaire invite le lecteur, et partant nos élèves à un parcours actif de lecture que l’enseignement pourrait favoriser en élaborant un projet de lecture de l’oeuvre, c’est-à-dire le choix d’un centre d’intérêt qui justifierait le repérage d’extraits à analyser, de phénomènes linguistiques à étudier et de sujets à débattre et à produire.
Comment pourrait on alors contextualiser les savoirs contenus dans l’ouvre intégrale intitulée Candide ou l’optimisme ? Quel serait le moyen de formuler ce savoir en termes d’objectifs ?
Des éléments de réponse figureraient à travers les trois moments piliers de ce mémoire. A un axe d’accès à l’ouvre qui traiterait des éléments paratextuels, l’incipit et la clausule, et de description de l’œuvre se superpose celui de la séquence didactique ultime étape dans le processus de la transposition du savoir.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *